Infos | Tous les articles


C'est l’effondrement d'un pont en construction qui serait à l'origine de l’accident. Bilan provisoire : sept morts et soixante-sept blessés parmi les passagers de ce train international EuroCity qui assurait une liaison entre la ville polonaise de Cracovie et Prague. L’accident a eu lieu près de la ville de Studénka en Moravie du nord.

Pour des raisons qui restent à éclaircir, un pont métallique s'est effondré vers 10H30 sur le train qui passait au-dessous à environ 120 km/h, selon les premiers éléments de l'enquête. Petr Šťáhlavský est le porte-parole de la société tchèque de chemin de fer Česke drahy:

« Les causes de l’accident vont bien sûr faire l’objet d’une enquête de la police, mais la faute va vraisemblablement être à chercher du côté de la société de BTP qui réparait le pont au-dessus de la voie. Pour nous la priorité est maintenant d’aider sur place. Toutes les unités de pompiers de notre société dans la région sont déjà présentes. Les informations seront publiées au fur et à mesure. »

Le conducteur a immédiatement freiné d'urgence et s'est caché ensuite dans la salle des machines de sa locomotive. Six secondes plus tard, c'était le choc. La locomotive et six wagons du train ont déraillé. Aux environs du train accidenté, il y avaient des sièges éjectés, des bagages éparpillées ainsi que des restes de différentes constructions métalliques.

De nombreuses unités de sauvetage ont été aussitôt mobilisées, pour venir en aide aux gens restés coincés dans les wagons déformés. Une unité de crise a été mise sur pied par les autorités locales.

Les Premiers ministres tchèque et polonais, Mirek Topolanek et Donald Tusk, se sont rendus sur les lieux de l'accident.

Les premières informations communiquées par la police faisaient état d'au moins dix morts et d'une centaine de blessés. "C'est une catastrophe", a résumé la porte-parole de la police locale, Miroslava Michalkova-Salkova.

Le conducteur, lui, a survécu à l'accident. Parmi les morts, il y a cinq femmes tchèques, un Polonais et un Ukrainien qui a succombé à ses blessures à l'hôpital. Une quinzaine des blessés souffrent de blessures graves, selon le porte-parole des services de sauvetage de la région, Lukas Humpl.

Parmi les voyageurs du train accidenté, il y avait un nombre important de jeunes gens, tchèques, polonais et slovaques, qui se rendaient à Prague pour assister au concert du groupe Iron Maiden, prévu vendredi soir dans un stade de football de la capitale tchèque.

D'autres jeunes gens se rendaient quant à eux à un festival de musique à Pardubice. Le train à bord duquel se trouvaient environ 400 personnes et qui assurait la liaison entre la ville polonaise de Cracovie et Prague, devait arriver dans la capitale tchèque à 14 heures locales.

Les blessés ont été transportés vers une dizaine d'hôpitaux de la région, à bord d'ambulances et d'hélicoptères. Deux lignes téléphoniques d’urgence ont été mises en service : (+420) 974 723 202 et (+420) 974 723 201.

Il s'agit du pire accident ferroviaire survenu sur le territoire de la République tchèque depuis juin 1995, où 19 personnes, surtout des jeunes, ont trouvé la mort dans un accident d'un train omnibus à Krouna (centre).