Infos | Tous les articles


Le bouclier antimissile américain n'a pas pas d'autre cible que les missiles russes, a affirmé le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, en visite jeudi à Varsovie. "Une simple analyse militaire prouve qu'une base européenne pour la défense globale antimissile des Etats-Unis n'a pas, et n'aura pas pour de longues années, d'autres cibles que les missiles russes", a déclaré M. Lavrov dans un article paru jeudi dans le quotidien polonais Gazeta Wyborcza. "Tout expert objectif comprend que les missiles d'Iran ne constituent aucune menace pour l'Europe, et encore moins pour les Etats-Unis", a affirmé M. Lavrov. Toutefois, Moscou "laisse la porte ouverte à des négociations sérieuses, si les Etats-Unis et la Pologne veulent réellement garantir que la base antimissile européenne ne sera pas dirigée contre la Russie", a-t-il ajouté. Rappelons que le commandant en chef des forces stratégiques russes n'a pas exclu que les futures bases antimissiles américaines en Pologne et en République tchèque, et éventuellement aussi d'autres installations de ce genre, pourraient être la cible des missiles intercontinentaux russes. Selon le général Nikolaï Solovtsov, Moscou éviterait de cette façon que le potentiel de son système d'intimidation nucléaire ne soit diminué. Le général Nikolaï Solovtsov a donné cette réponse à une question sur les éventuelles réactions de la Russie à une future implantation d'une base antimissile américaine en Pologne et d'une station radar en République tchèque.