Infos | Tous les articles


L’exposition intitulée Entropa, œuvre de l’artiste tchèque David Černý installée depuis mardi dans l’atrium du Conseil des ministres de l’Union européenne à Bruxelles, a fait naître une importante polémique. Commandée par le gouvernement, l’œuvre devait initialement être le fruit d’un travail en collaboration de vingt-sept artistes européens. Chacun d’entre eux était chargé d’illustrer un stéréotype lié à son pays. Or, suite à l’accusation portée par le quotidien pragois Lidové noviny, David Černý a reconnu qu’il avait réalisé le projet lui-même avec l’aide de quelques collaborateurs et s’en est excusé. De son côté, le vice-Premier ministre chargé des Affaires européennes, Alexandr Vondra, a condamné l’imposture, reconnaissant que le contrat passé entre le gouvernement et l’artiste n’avait pas été respecté. Des poursuites sont envisagées. Plus gênant encore pour la présidence tchèque, le projet a été jugé injurieux par la Bulgarie, représentée par des toilettes à la turque par David Černý, un des artistes tchèques contemporains parmi les plus polémiques. La diplomatie bulgare a protesté officiellement en convoquant l’ambassadeur tchèque en poste à Sofia. Ce dernier s’est efforcé d’expliquer qu’il s’agissait d’un projet artistique basé sur l’humour qui ne partait pas d’une mauvaise intention. Visiblement, tout le monde n’a pas le même sens de l’humour que les Tchèques en Europe.