Infos | Tous les articles


D’après le serveur Aktualne.cz, deux historiens tchèques croient avoir reconnu les initiales chiffrées de Hitler dans le module représentant l’Allemagne de la sculpture controversée de l’artiste David Cerny. Ces historiens tchèques estiment que l’agencement des autoroutes représentées sur l’Allemagne représenteraient 1 et 8, soit les chiffres correspondant aux initiales A et H pour Adolf Hitler dans le vocabulaire codé des néo-nazis. D’aucuns avaient déjà fait remarqué que ces autoroutes évoquaient une swastika. David Cerny a aussitôt démenti et estime avoir assez de soucis avec la polémique entourant son travail.La sculpture monumentale, composée de 27 modules correspondant à chaque pays membre de l'UE, a été installée en début de semaine dans l'atrium du siège du Conseil par la présidence tchèque de l'UE.

La Slovaquie s’était officiellement plainte jeudi en raison du module qui représente la Slovaquie, la carte du pays saucissonée et ficelée avec le drapeau hongrois. Les deux pays voisins ont des relations compliquées en raison de la minorité hongroise qui représente environ 10% de la population slovaque. Ce vendredi, Bratislava a déclaré qu’elle ne demanderait pas le retrait du module controversé et que les excuses d’Alexandr Vondra, le vice-Premier ministre tchèque chargé des Affaires européennes lui suffisaient. A l’inverse, le module représentant la Bulgarie parsemée de toilettes à la turque pourrait être retiré lundi d’après la porte-parole de la représentation permanente bulgare à Bruxelles.