Infos | Tous les articles


La réunion informelle des chefs de la diplomatie de tous les pays de l’UE a pris fin samedi au château de Hluboká, en Bohême du sud. La deuxième journée s’est déroulée en présence de leurs homologues de Macédoine, de Croatie et de Turquie, soit des pays qui souhaitent adhérer à l’UE. Dans une déclaration finale, le ministre tchèque Karel Schwarzenberg qui a présidé la réunion a indiqué que l’actuelle crise économique en Europe ne devrait pas ralentir l’intégration des pays des Balkans. La réunion informelle de deux jours s’est déroulée dans le cadre de la présidence tchèque de l’UE. Vendredi, les discussions ont porté sur le Proche Orient et le partenariat oriental. Selon la commissaire européenne aux Affaires étrangères Benita Ferrero-Waldner, les ministres n’ont pas décidé de l’invitation du président biélorusse Alexandre Loukachenko au sommet de l’UE sur le partenariat oriental qui aura lieu en mai à Prague. La Biélorussie est l’un des six pays avec lesquels l’Union veut renforcer les relations dans le cadre du projet de partenariat oriental. Plusieurs participants à la réunion se sont prononcés pour un plus large engagement de l’UE en Afghanistan. Le ministre danois des Affaires étrangères Per Stig Möller qui a participé à la réunion de Hluboká, a dû être hospitalisé samedi matin pour une indisposition subite. De l’hôpital de České Budějovice, le ministre a été transporté par un hélicoptère à Prague et dans l’après-midi, il est rentré au Danemark.