Infos | Tous les articles


La reprise des relations formelles entre l’OTAN et la Russie a été convenue ce jeudi à Bruxelles, à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’OTAN. Les relations ont été gelées après la crise géorgienne en août 2008. La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton qui participait pour la première fois à la réunion des chefs de la diplomatie des 26 pays alliés a proposé l’organisation d’une conférence internationale pour l’Afghanistan. Interrogée par les journalistes sur le projet des USA d’implanter en Europe un bouclier antimissile, Hilary Clinton s’est exprimée positivement sur les négociations menées à ce sujet par les Tchèques et les Polonais. De son côté, le ministre tchèque des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, a déclaré qui si l’Iran ne change pas sa politique en matière du programme nucléaire, le débat sur l’installation du radar américain sur le sol tchèque sera justifié. Une fois de plus, Karel Schwarzenberg a souligné à Bruxelles que le bouclier ne serait pas orienté contre la Russie.

Hillary Clinton poursuit ce vendredi sa tournée à Genève où elle doit rencontrer son homologue russe Sergueï Lavrov. Parmi les sujets qui seront abordés, la question de la défense antimissile bien entendu. La chef de la diplomatie américaine fera valoir l’idée que les pays doivent avoir « une position de défense contre les menaces du XXIe siècle ». Rappelons que le président Barack Obama a démenti, mardi, avoir proposé un marché à la Russie, selon lequel les Etats-Unis renonceraient au déploiement de leur bouclier antimissile en Pologne et en République tchèque si Moscou les aidait à faire pression sur l'Iran pour obtenir l'arrêt de son programme nucléaire.