Infos | Tous les articles


Ouverture, ce lundi, à Prague, du congrès de deux jours du Parti socialiste européen. C’est pour la première fois qu’une rencontre au sommet du PSE qui représente le deuxième groupe du Parlement européen est organisée dans un des nouveaux Etats membres de l’Union européenne. Le congrès réunit plus de 1200 délégués des partis sociaux-démocrates, socialistes et travaillistes d’Europe, ainsi que les premiers ministres d’Espagne, de Grèce, de Slovaquie, les leaders du PS français, du SPD allemand, plusieurs présidents du parlement, et d’autres invités. L’élection de la nouvelle direction du parti a été le thème principal du congrès. L'unique candidat au poste de président, l'actuel leader du PSE Poul Nyrup Rasmussen, a été reconduit dans ses fonctions par la majorité des voix. Inauguré le même jour que la conférence de Copenhague sur le climat, le congrès praguois du PSE a pour l’autre thème principal la lutte contre le changement climatique. Dans son discours d’ouverture, le chef du parti social-démocrate tchèque /ČSSD/ Jiří Paroubek a indiqué que la simple protection des certitudes sociales ne suffit plus : selon lui, les socialistes doivent convaincre les Européens de ce qu’ils savent comment surmonter la crise économique et relancer la croissance. D’après le secrétaire général du PSE Philippe Cordery, les socialistes européens ont choisi Prague pour le lieu de leur congrès, afin de soutenir le ČSSD avant les élections législatives qui auront lieu l’année prochaine en République tchèque.