Infos | Tous les articles


La République tchèque envisage d’accorder à Haïti une aide de longue durée. C’est ce qu’a déclaré Helena Bambasová, porte-parole du ministre des Affaires étrangères. D’abord, le gouvernement enverra à Haïti des moyens financiers. C’est ce lundi que le cabinet de Jan Fischer négociera en réunion ministérielle la forme ultérieure d’aide. Sur décision du chef de la diplomatie Jan Kohout, une somme de 5 millions de couronnes, l’équivalent de quelques 200 000 euros, a été déjà débloquée à l’aide immédiate aux régions ravagées, soit le maximum que le ministère peut décider sans l’aval du gouvernement. Envoyé par l’intermédiaire de l’UNICEF, cet argent servira à rétablir la distribution d’eau potable.

Plusieurs collectes ont été également lancées par des associations et organisations humanitaires et caritatives. Celle qui est organisée par l’organisation People In Need (Člověk v tísni) a recueilli à ce jour près de 4 millions de couronnes. Une grande partie de cette somme a déjà été envoyée à une association soeur irlandaise établie depuis 1994 à Haiti. Selon le chef de People In Need Šimon Pánek, la réaction est forte et rapide et démontre que les Tchèques savent être solidaires avec les victimes de catastrophes naturelles, sans égard à la distance qui les sépare. L’ONG Adra organise également une collecte et une opération de dons par SMS. La Charité catholique tchèque a lancé une collecte par l'intermédiaire de l'archidiocèse d'Olomouc qui organise depuis plusieurs années des programmes d'aide humanitaires à Haïti, dont l'adoption d'enfants à distance.