Infos | Tous les articles


Fin des élections communales et sénatoriales partielles qui se sont déroulées ces vendredi et samedi en République tchèque. Les bureaux de vote ont fermé samedi à 14h00. Le taux de participation s'est situé autour de 49% pour les élections communales, et autour de 44% pour les élections sénatoriales partielles. Les résultats officiels seront rendus publiques le mardi 19 octobre. Dans les communes et les petites villes, ce sont différentes formations, associations, mouvements et candidats indépendants, ainsi que les candidats chrétiens-démocrates, qui ont obtenu le plus de voix, soit au total près de 50%. La situation est différente dans les grandes villes. A Prague, la victoire a été remportée par le parti TOP 09 devant un autre parti de droite, ODS, et le CSSD en troisième position. C'est la première défaite que l'ODS essuie dans la capitale tchèque. Zdeněk Tůma, ex-gouverneur de la Banque nationale, est le candidat du parti TOP 09 au poste de maire de Prague. A Ostrava et à Brno, ainsi que dans la plupart des autres grandes villes, ce sont en revanche les sociaux-démocrates qui sont sortis vainqueurs de ces élections communales. Ils ont réussi notamment dans le nord de la Moravie. Désormais, le CSSD occupera quatorze importantes municipalités du pays, tandis que l'ODS n'en aura que cinq.

Cette année, un nombre record de candidats a été enregistré : plus de 220 000 personnes se sont présentés aux élections communales (soit quatre candidats pour un poste à la mairie) qui se sont déroulées dans près de 6 000 communes, villes et arrondissements.