Infos | Tous les articles


Ce vendredi, des historiens ont appelé, par le biais d’un mémorandum, à la préservation de l’église baroque de l’Assomption de la Vierge Marie, située à Horní Jiřetín, dans la région d’Ústí nad Labem. Rédigé par les recteurs des départements et des instituts de l’Histoire de l’art des universités de Prague, de Brno, d’Olomouc, d’Ostrava, d’Ústí nad Labem et de České Budějovice, ce mémorandum veut attirer l’attention sur le fait que les monuments historiques ne doivent pas être sacrifiés à l’extraction charbonnière. Les représentants de la société Severní energetická, qui exploite à l’heure actuelle une carrière voisine, ont fait savoir que l’église pouvait être transférée à un autre endroit, afin qu'elle soit préservée.

L’église de l’Assomption de la Vierge Marie a été conçue en 1694 par l’architecte français Jean -Baptiste Mathey, auteur de nombreuses architectures en République tchèque, tels que le château de Troja, le Palais archiépiscopal de Prague ou l’abbaye de Plasy. En cas de suppression des limites, établies par une résolution gouvernementale de 1991,de l’extraction du charbon brun dans le nord de la Bohême, la ville de Horní Jiřetín serait directement concernée. Ces limites garantissent aux villes et villages, ayant des ressources importantes de charbon, la non-exploitation minière et l'interdiction de démolition. Entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et la Révolution de velours, plus de cent églises avaient été démolies en raison de l’exploitation minière.