Infos | Tous les articles


Le chiffre d’affaires du commerce de détail en République tchèque a augmenté en février de 6,3% par rapport à la même période en 2014. Il s’agit de la croissance la plus rapide enregistrée depuis octobre 2008 et le début de la crise économique, selon les données communiquées ce vendredi par l’Office national des statistiques (ČSÚ). Les Tchèques ont effectué plus de dépenses notamment de carburants, dont les prix commencent à remonter après leur chute des mois précédents. Le volume de leurs ventes a progressé de 10%, le tout pour un prix moyen inférieur de 8% à celui de l’année précédente. Les ventes sur Internet affichent elles aussi un chiffre en hausse d’environ 25%, notamment grâce aux ordinateurs et téléphones (+21,7%). Selon les analystes, cette croissance d’ensemble du commerce de détail a dépassé les attentes des marchés financiers. La baisse du chômage de 0,2 point à 7,5% en février, un des taux les plus faibles en Europe, est à l’origine de cette hausse de la demande intérieure. Si la tendance positive observée depuis le début de l’année se confirme, le taux de croissance de l’économie tchèque pourrait être plus important que prévu (2,7% selon la prévision du ministère des Finances, 2,5% selon la Commission européenne). A noter que le ČSÚ a modifié sa méthode de calcul de l’indice depuis le mois de janvier puisqu’elle ne prend plus en compte les données relatives aux ventes de voitures. En février, celles-ci ont progressé de 9%.