Infos | Tous les articles


Dans un entretien pour le quotidien Mladá Fronta Dnes, le président tchèque Miloš Zeman a exprimé ses doutes sur le remplacement de l'actuel ministre de la Culture Antonín Staněk par Michal Šmarda. Ce dernier a été proposé par le Premier ministre Andrej Babiš, mais il est le candidat des sociaux-démocrates qui estiment que l'accord de coalition gouvernementale leur donne le droit à cinq ministres dans le cabinet. Le ČSSD a menacé de quitter la coalition si le remaniement ministériel ne devenait pas effectif.

Le président Zeman, qui autrefois dirigea le parti social-démocrate, estime que si ce dernier venait à quitter la coalition, il n'imaginait pas une chute du gouvernement Babiš pour autant, que le gouvernement pourrait être simplement remanié et ensuite soutenu par le parti d'extrême-droite SPD. Le président tchèque va recevoir le leader des sociaux-démocrates Jan Hamáček et le ministre de la Culture le 12 juillet prochain dans sa résidence de Lány. Auparavant, il rencontrera Andrej Babiš et Jan Hamáček mardi prochain.

Suite au limogeage au printemps dernier du directeur de la Galerie nationale de Prague et à la vague de protestations qui s'en est suivie, le ministre de la Culture Antonín Staněk (ČSSD) s'était retrouvé sur la sellette. Le président Zeman avait une première fois refusé sa démission. Finalement, le Premier ministre Andrej Babiš avait proposé son remplacement. Depuis, le président Zeman a refusé de signer la proposition de remaniement du Premier ministre.