Infos | Tous les articles


Le gouvernement a annoncé, dimanche soir, un ensemble de nouvelles mesures pour enrayer la propagation de l’épidémie de coronavirus. La principale est l’interdiction de liberté de circulation des personnes sur l’ensemble du territoire tchèque à compter de ce dimanche soir minuit.

Cette interdiction ne concerne pas les déplacements au travail, les déplacements familiaux indispensables, pour les besoins vitaux de base et pour des raisons de santé. Il est également possible de se déplacer pour effectuer des démarches financières ou administratives indispensables, ou pour acheter de l'essence. Il est également possible de se promener dans la nature ou dans les parcs. La présence aux enterrements n'est pas interdite.

Le gouvernement interdit les hôtels et d'autres services comme les auto-écoles. Les taxis classiques ne sont pas interdits dans le cas de transport de nourriture, au contraire de ceux de type Uber, Bolt et autres. Les transports en commun fonctionneront. Sont également interdits les services de pressing, la présence de personnes à l'extérieur et à l'intérieur de terrains sportifs, de même que la vente de billets dans les trains. A cet égard, les voyageurs sont invités à acheter leur billet via Internet.

Après l’Italie, l’Espagne et l’Autriche, la République tchèque est ainsi devenue le quatrième pays européen à décider de limiter la liberté de circulation des personnes. Le Premier ministre Andrej Babiš, qui avait évoqué la possibilité d’une mise en quarantaine pour l’ensemble du pays dimanche midi, a expliqué que cette mesure avait été prise entre autres raisons parce que beaucoup de gens ne respectent pas les différentes restrictions décidées jusqu’à présent, alors que l’état d’alerte a été décrété en fin de semaine.