Covid-19 : l’Université Charles prête à accueillir les étudiants Erasmus à la rentrée

24-06-2020

En temps normal, plus de 10 000 étudiants et jeunes professionnels étrangers profitent chaque année du programme Erasmus pour partir en République tchèque. Ils sont environ 1 900 à être accueillis par la plus importante université du pays, l’Université Charles. Combien d’entre eux pourront vivre cette expérience au cours des prochains mois ? Nous avons posé la question à Sylvie Boumová du service des relations internationales de la Faculté des lettres qui organise le plus grand nombre de programmes d’échange au sein de l’Université Charles.

 « En ce qui concerne la Faculté des lettres, à compter de la rentrée universitaire 2020, nous dispenserons les cours destinés aux étudiants étrangers comme les années précédentes. Dans le cadre du programme Erasmus+, notre faculté collabore avec 350 universités dans le monde entier, dont 290 universités européennes. Les accords signés avec ces écoles supérieures restent en vigueur. De notre côté, rien n’a changé avec la crise sanitaire. »

 « Ce qui a changé en revanche, c’est l’attitude des universités étrangères. Elles doivent réagir à l’évolution de la situation sanitaire dans leurs pays respectifs et nous tiennent au courant de ces changements. Par exemple, centaines universités proposeront uniquement un enseignement à distance au cours du semestre d’hiver, d’autres établissements comptent reprendre des cours classiques, mais ils ont d’ores et déjà annulé des séjours Erasmus aussi bien pour leurs étudiants que pour les étrangers. Chaque université réagit autrement et établit ses propres règles. »

Les étudiants étrangers sont-ils nombreux à avoir annulé leurs séjours d’étude à Prague ?

 « Non, nous sommes ravis de constater que le nombre d’étudiants étrangers désireux d’étudier à la Faculté des lettres n’a pas vraiment baissé, ni même celui d’étudiants tchèques qui se préparent à partir en Erasmus à l’étranger. En plus, s’il y a un changement, des annulations ou des reports de séjours, nous pourrons gérer la situation de manière assez souple, je pense, avec nos institutions partenaires. »

La Faculté des lettres organise, entre autres, des cours de tchèque langue étrangère. Seront-ils adaptés à la situation actuelle ?

Photo illustrative: StockSnap/Pixabay, CC0Photo illustrative: StockSnap/Pixabay, CC0 « Oui, les cours de tchèque que nous dispenserons au cours de la prochaine année académique seront également organisés en ligne. Ils auront le même contenu et la même forme que les cours en présentiel. Ces cours en ligne seront proposés aux étudiants qui, à cause de la pandémie, ne pourront pas être présents dès la rentrée universitaire à Prague. Ils pourront par exemple commencer avec des cours en ligne et terminer le cursus de manière classique lorsqu’ils seront arrivés en Tchéquie. Il s’agit d’un cours intensif, destiné aux étrangers qui veulent par exemple continuer leurs études dans une université tchèque. »

 « Ensuite, nous avons lancé un autre cours de tchèque en ligne, intitulé Czech online. Il est destiné aux étudiants qui suivent un enseignement de langue et de littérature tchèques dans des universités étrangères. Ce que nous leurs proposons, c’est d’approfondir et de perfectionner leurs connaissances. Dans ce cas aussi, les étudiants peuvent évidemment enchaîner par un cours de tchèque à Prague. »

24-06-2020