L’humanisme de penseurs tchèques sur les murs de Bruxelles

24-06-2020

« La sauvegarde de notre monde humain n’est nulle part ailleurs que dans le cœur humain, la pensée humaine, la responsabilité humaine. » Cette phrase de l’écrivain et ancien président tchèque Václav Havel, ainsi que des citations d’autres penseurs tchèques, sont apparues – en anglais, et en français – en début de semaine sur les murs de bâtiments bruxellois. Ce projet du Centre tchèque de Bruxelles entend mettre en avant les réflexions et les pensées de personnalités tchèques pour qui l’humanisme doit être à la base de toutes les interactions humaines et de notre rapport au monde. Des idées d’autant plus d’actualité en cette période de crise sanitaire et d’incertitudes. Radio Prague Int. s’est entretenu avec la directrice du Centre tchèque Jitka Pánek Jurková :

Jitka Pánek Jurková, quand nous nous étions parlées pendant le confinement, nous avions évoqué le basculement de votre programmation dans l’espace virtuel. Qu’en est-il aujourd’hui alors que peu à peu l’Europe, dont la Belgique, se déconfine ?

Jitka Pánek Jurková et le vice-présidente de la Commission européenne Věra Jourová, photo: ČTK/Petr KupecJitka Pánek Jurková et le vice-présidente de la Commission européenne Věra Jourová, photo: ČTK/Petr Kupec « Le confinement nous a incités à découvrir de nouvelles manières d’interagir avec notre public en ligne de façon efficace. Je suis particulièrement contente de notre initiative ‘Adolf Loos, pionnier de la vie moderne’, une série sur Facebook qui veut présenter l’architecte Adolf Loos comme celui qui a eu une influence majeure sur la vie moderne. Sur cette page Facebook, on présente Adolf Loos par l’histoire de son œuvre et de sa pensée. C’est une sorte d’exposition virtuelle conçue avec le curateur Filip Šenk. On organise aussi des visites guidées dans les villas dessinées par Adolf Loos, un concours pour les enfants, des discussions. Tout cela est préparé en collaboration avec notre centrale à Prague, nos collègues de Londres et est disponible pour tous les Centres tchèques et nos ambassades dans le monde. On a aussi établi quelques nouvelles collaborations virtuelles par exemple avec des Instagrammeurs belges. On s’est beaucoup amusés avec le concours Instagram #CzechDesignAtYourHome où les gens pouvaient partager des objets de design tchèques. Deux participants ont même gagné des petites additions à leur collection ! »

Justement, un de vos nouveaux projets, c’est une campagne hors les murs du Centre tchèque dans les rues de Bruxelles. Dites-nous en davantage…

Source: Centre tchèque de BruxellesSource: Centre tchèque de Bruxelles « Oui, il s’agit de notre campagne #GrowOurHumanity. Elle introduit des citations de personnalités humanistes tchèques dans l’espace public bruxellois sous forme d’affiches dans des librairies et des cafés, des bannières sur les murs de l’ambassade tchèque, de la représentation permanente de la République tchèque auprès de l’UE, de la représentation de la région de Moravie du Sud, et de Plzen… Il y a aussi un ruban sur un arbre du parc près du Parlement européen. On veut également inciter les gens à télécharger des affiches de notre site web afin de les coller à leur fenêtre par exemple. »

Comment est née l’idée de cette campagne et quel est son objectif ?

 « C’était une réaction au débat public autour de la crise du Covid-19 mais aussi autour du thème très actuel du racisme. Il faut renouveler notre discussion sur la vision de notre monde et des valeurs fondamentales. Pendant le confinement je me suis rendue compte que les humanistes tchèques comme Václav Havel, Jan Patočka, Karel Čapek, Karel Kosík, Komenský ont vraiment réfléchi en profondeur à des questions existentielles et leur réponse a été l’humanisme en tant que responsabilité envers autrui. Et ils ont en outre tous prouvé la solidité de leurs idéaux dans des épreuves très concrètes. Comme Jan Patočka qui a payé de sa vie son engagement humaniste. »

Y a-t-il une citation que vous préférez ? Ou un penseur tchèque qui vous touche personnellement ?

Source: Centre tchèque de BruxellesSource: Centre tchèque de Bruxelles « Le matériel est si abondant… On a été surpris de voir avec combien de réflexions profondes et originales on peut travailler. J’invite tout le monde à les découvrir sur le site du Centre tchèque de Bruxelles. Pour les auteurs, je les respecte évidemment tous, mais pendant le confinement, j’ai consacré pas mal de temps à la lecture de Jan Patočka et sa philosophie m’a donné beaucoup de joie. »

La campagne a été lancée en début de semaine : quelles ont été les réactions à Bruxelles ?

 « J’étais ravie de voir comment cette campagne a été reçue notamment par nos partenaires à Bruxelles : les cafés, les librairies et magasins bruxellois. Certains connaissaient Václav Havel ou d’autres personnalités, certains ne les connaissaient pas. Mais ils ont tous apprécié et partagé le message positif et ça nous a vraiment fait plaisir. Sur Twitter, dès le début de cette campagne, on a vu de nombreuses réactions positives et des débats sur les pensées exprimées. J’espère qu’on a réussi de laisser à Bruxelles un message inspirant pour l’été. Evidemment on ne va pas en rester là et on va travailler sur ce thème de l’humanisme encore à l’automne. Je suis extrêmement contente que mes collègues d’autres Centres tchèques dans le monde vont se joindre à nous avec d’autres événements liés à l’humanisme tchèque. Nous attendons donc la prochaine saison avec impatience. »

24-06-2020