Viktor Kalabis

14-06-2007

Viktor Kalabis, décédé le 28 septembre 2006, est considéré comme l'un des compositeurs tchèques les plus remarquables de la deuxième moitié du XXe siècle. Ses oeuvres ont été interprétées par les orchestres les plus prestigieux du monde tel que les Philharmoniques de Dresde (Dresdner Philharmonie), Dresdner Staatskapelle, l'Orchestre de Chambre de Versailles, l'Orchestre symphonique de Vienne (Wiener Symphoniker), l'Orchestre de chambre de Tokyo, le Philharmonique de Varsovie, les orchestres de Paris, Budapest, Genève, Montréal, Sydney, Moscou et bien d'autres. Entre autres il est l'auteur de sept concerts instrumentaux avec orchestre, de cinq symphonies et de plusieurs quatuors. Le ballet les Deux mondes, inspiré par Alice au pays des merveilles et dont il a composé la musique, a reçu en 1994 aux Etats-Unis le prix Parents chopice award pour la meilleure cassette vidéo.

Les oeuvres de Viktor Kalabis sont célèbres dans de nombreux pays. Par exemple, la symphonie Pacis a fait le tour du monde. Et il en est de même pour le concert pour clavecin qu'il a composé pour son épouse, la célèbre claveciniste Zuzana Ruzickova. Le couple Ruzickova - Kalabis : un mariage plus qu'harmonieux. Une entente mutuelle accompagnée d'une belle musique qui pour les deux faisait partie intégrante de leur vie. En 1957 le chef d'orchestre français Manuel Rosenthal a choisi le concert pour violoncelle opus 8 de V. Kalabis pour le faire interpréter par l'Orchestre national à Paris. Pourtant le grand compositeur a été beaucoup plus apprécié à l'étranger que dans son propre pays, où il a souvent été critiqué.

Pour le festival de clôture Viktor Kalabis a opté pour la Bohême du Sud, région qu'il aimait beaucoup et où habitaient ses parents. C'est justement dans cette région qu'il allait chercher dans sa maison de campagne l'inspiration et le calme pour composer. Le compositeur passera à la Radio tchécoslovaque une vingtaine d'années, puis il travaillera comme compositeur en profession libre jusqu'à la fin de sa vie.

Le grand compositeur était aussi fondateur et président de la Fondation et du centre d'études de Bohuslav Martinu, auteur dont il fut le grand admirateur et qui depuis le début de la Deuxième Guerre mondial vivait à l'étranger. V. Kalabis espérait que B. Martinu retournerait en Tchécoslovaquie et qu'il pourrait ainsi devenir son élève, voeu qui ne se réalisa jamais. Il est important de mentionner que pendant une trentaine d'année V. Kalabis a également travaillé à l'Association pour la protection d'auteurs.

Viktor Kalabis fut l'un des premiers auteurs contemporains tchèques dont les oeuvres ont été jouées à l'étranger.

14-06-2007