Karel Gott, Top Tower et d’autres sujets au menu des lettres des auditeurs

23-10-2019

Bienvenue à l’écoute du nouveau magazine consacré aux lettres des auditeurs de Radio Prague.

Top Tower, photo: TrigemaTop Tower, photo: Trigema « C’est avec émoi, que j’ai appris la mort de Karel Gott, c’est un ami autrichien qui m’a annoncé sa disparition, avant que je n’écoute votre émission du soir ». C’est ce que nous avons pu lire dans la dernière lettre de M. Christian Ghibaudo à propos de cet événement qui avait un retentissement même à l’étranger. Il poursuit: « Je ne connaissais pas vraiment Karel Gott, c’est grâce à vous que je l’ai connu, avec la question du mois. Ce 2 octobre, j’ai beaucoup apprécié l’émission hommage que vous lui avez consacré. Vraiment un grand artiste, avec une voix exceptionnelle, de plus ces chansons même les plus anciennes ont toujours un aspect moderne. »

Par la même occasion, Christian Ghibaudo nous a également signalé :

« J’ai vu que dans quelques années, il y aura un nouveau gratte-ciel de 135 mètres, de quoi défigurer un quartier. Içi à Monaco, il y a déjà quelques années, on a construit une tour géante (la tour Odéon) de 170 mètres. Du haut des ses 49 étages, la Tour Odéon assombri tout un quartier, en hiver tous les petits immeubles aux alentours sont plongés dans l’obscurité dés 14h.... Sans parler des nuisances, la Tour fait obstacle aux ondes électriques et perturbent les communications.... Mais tant pis... Au fait y-a-t-il eu des opposants à cette construction ? »

Il est vrai qu’en pareilles circonstances, il y a toujours des voix critiques qui se lèvent. Dans ce cas précis, elles sont d’ailleurs assez nombreuses. Pour les opposants, le projet du plus haut gratte-ciel du pays appelé Top Tower représente un bâtiment dépourvu de sens et, contrairement à ce que son auteur prétend, peu écologique. Mais il y bien entendu également beaucoup de ceux qui favorisent ce projet novateur car, de leur avis, il pourrait insuffler un nouvel air au quartier de Nové Butovice de Prague composé prioritairement d’immeubles en préfabriqués.

Karel Gott, photo: Elena Horálková, ČRoKarel Gott, photo: Elena Horálková, ČRo C’est aussi M. Jean Michel Aubier qui nous a écrit quelques mots en rapport avec la mort et les funérailles de Karel Gott :

« Sans nier le talent et la carrière de Karel Gott, je suis de ceux qui se demandent si de tels honneurs nationaux ne devraient pas être réservés à des personnes autrement plus exceptionnelles. J'ai eu le même sentiment lors de la mort de Johnny Hallyday. Cette banalisation des hommages n'est pas une bonne chose. »

En Tchéquie, une attention effectivement très grande a été portée au décès et aux funérailles de Karel Gott qui ont alimenté les médias locaux pendant plus d’une semaine. Nous aussi, nous avons rappelé dans nos émissions à plusieurs reprises le parcours professionnel hors du commun et les chapitres clés de la vie du chanteur, « la voix dorée de Prague ».

Nous avons également évoqué certains points de sa carrière qui avaient semé la controverse et constaté que la décision de réserver au chanteur les honneurs nationaux n’ont pas fait l’unanimité au sein du public tchèque.

Comme d’habitude, Jean-Michel Aubier a attentivement suivi plusieurs de nos programmes pour nous faire part de ses observations, dont voici, par exemple, celle-ci :

« Si j'ai bien apprécié que vous sortiez des sentiers battus avec des extraits de l'opéra "Le Roi et le Charbonnier" de Dvořák, j'ai toutefois regretté le niveau sonore du podcast : même en mettant le volume au maximum, ainsi que celui de mon ordinateur, il m'a fallu rester devant mon écran pour apprécier l'œuvre. »

Plus loin, notre auditeur français nous a écrit:

« Il est intéressant de remarquer, comme l'a fait Hospodářské noviny, que les préoccupations de la population des villes diffèrent de celles en zones rurales; c'est aussi le cas en Europe occidentale, où pour ne prendre que la question des migrants, c'est dans les campagnes reculées qu'on en a le plus peur, même (et surtout!) si on n'en a jamais vus; et c'est bien connu, on a toujours peur de ce que l'on ne connait pas. Et cela nourrit les réseaux sociaux et ces fameuses fake news. Tout comme les accusations selon lesquelles la classe politique prend systématiquement des mesures contre le bien-être des populations ou les sempiternelles questions de l'impact de la 5G sur la santé. En France, on a eu droit à des déferlantes sur les dangers qu'allaient occasionner les nouveaux compteurs électriques intelligents. Aux dernières nouvelles, pas de catastrophe. Et comme la grippe n'est pas encore arrivée, on ne peut pas la mettre sur le dos de ces compteurs... »

Et voici encore une remarque au sujet de notre article intitulé "France / Visegrad : une incompréhension mutuelle qui dure?" dans lequel la situation est élargie à l'ensemble de l'Europe Centrale et orientale:

« En ce qui concerne le V4, la situation me semble beaucoup plus contrastée que vous le laissez entendre. Les relations France (UE?) - Slovaquie sont plutôt très bonnes, surtout avec Mme Čaputová (qui certes ne bénéficie pas de pouvoirs très larges), tout comme, dans une moindre mesure peut-être, les relations avec la RT. En revanche, elles sont beaucoup plus compliquées avec la Pologne et la Hongrie. Donc parler de positions communes à l'intérieur du V4 me semble difficile. »

Je remercie nos deux amis auditeurs que nous venons de citer pour leurs remarques concernant le contenu de nos émissions. Inutile d’ajouter que c’est avec grand plaisir que nous les avons présentées dans ce magazine... Merci également à notre auditeur algérien M. Nouari Nagmouchi qui nous a fait partager une petite leçon météorologique que voici :

« En Algérie l'automne débute du 01 Septembre au 30 Novembre. Il couvre donc les mois de Septembre, Octobre et Novembre (dans l'hémisphère Nord), c'est une saison de transition entre la chaude et la froide. En automne la température baissera en Algérie, cette année à titre d'exemple on n’a jamais vu de chaleur comme en 2019 dans la ville où j'habitais il a dépassé les 45 degrés, en automne on peut bouger, travailler manger et voyager, l'automne est la meilleure saison en Algérie, c'est agréable. »

En ce qui concerne la Tchéquie, l’automne y est cette année plus chaud que d’habitude, les températures diurnes variant entre 15 et 20 degrés. Bref : un véritable été indien.

Photo: JeppeSmedNielsen / Pixabay, CC0Photo: JeppeSmedNielsen / Pixabay, CC0 Nous avons également reçu un message de M. Paul Jamet selon lequel, depuis quelques mois, le Radio Club du Perche s’efforce de publier plus d’informations sur son web, et si possible des informations qui viennent en complément de celles contenues dans son bulletin bimestriel. Ainsi, il vient de mettre en ligne la nouvelle selon laquelle Radio Prague est devenue Radio Prague International.... Merci pour cette information et bravo.

M. Gilles Gautier quant à lui nous a envoyé un rapport d’écoute « pas tout à fait complet ». « Le temps me presse ce soir avec un match de volley capital pour la France. Un autre suivra », nous-a-t-il expliqué, adressant des salutations à toute la rédaction. Rappelons que, hélas, les derniers championnats d’Europe de volley ball dont il est question dans ce message n’ont pas couronné les volleyeurs français qui se sont classés en quatrième position, pendant que la sélection tchèque a occupé la 13ème place.

 

Et voici encore, comme d’habitude, notre traditonnelle question du mois qui est cette fois-ci la suivante :

Nous commémorons le 220e anniversaire de Vincenz Priessnitz, le fondateur de l’hydrothérapie moderne. Comment se nomment les bains pour la fondation desquels il a été appelé le « docteur hydropathique » ?

Parmi les bonnes réponses, 6 vainqueurs seront tirés au sort et recevront un prix. Envoyez vos réponses avant la fin du mois à l’adresse suivante : cr@radio.cz

23-10-2019