Les nouveaux courriels de nos auditeurs

28-03-2018

Cette nouvelle édition de la rubrique du courrier des auditeurs est l’occasion d’adresser un salut fraternel à tous ceux qui ont adressé leurs courriels et rapports d’écoute à l’équipe de la rédaction française de Radio Prague.

Photo illustrative: Jaroslav MachPhoto illustrative: Jaroslav Mach Place d’abord à une missive qui nous a été envoyée par M. Francy Demoulin et dans laquelle nous avons pu lire :

« Je suis émerveillé par la beauté de votre pays, mais triste de voir tous ces malheureux sans-abri qui demandent un peu d’argent pour survivre et qui laissent les passants indifférents. J’espère que vous trouverez une solution, mes pensées sont pour eux. »

Un constat que notre auditeur a fait sur la base d’un séjour d’un week-end dans la capitale tchèque que sa famille lui a offert pour son anniversaire... Eh bien oui, les sans-abri sont présents dans les rues de Prague comme d’ailleurs dans la majorité des capitales mondiales. Selon les dernières évaluations, le nombre de sans-abri à l’échelle de toute la République tchèque se situerait autour de 68 000 personnes ; il y aurait ainsi 6,7 sans-abri pour 1 000 habitants. En ce qui concerne les personnes sans domicile que l’on trouve à Prague, il ne s’agit pas pour la plupart de résidents pragois, mais de personnes venues d’autres régions du pays ou de l’étranger. Les recherches sociologiques révèlent que ce sont l’endettement et une pauvreté extrême qui sont les principales causes de leur situation. Un avertissement et un important défi à relever pour les représentants politiques d’aujourd’hui et de demain.

M. Christian Ghibaudo, quant à lui, nous a envoyé une réponse à notre question du mois en nous signalant que c’est grâce à Radio Prague qu’il a obtenu les informations nécessaires lui permettant de participer à notre concours. Il nous a par la même occasion fait savoir :

« Cette semaine, une nouvelle salle de cinéma a été ouverte en plein centre-ville de Nice, en fait c’est un complexe de neuf salles. C’est un petit évènement car depuis quelques décennies les cinémas s’exportent plutôt en périphérie. Cela m’amène à vous poser une question : combien de salles en Tchéquie ? Et ce sont des complexes ou encore des petits cinémas avec moins de cinq salles? Les Tchèques fréquentent-ils régulièrement les salles obscures ? »

Photo: Alžběta RuschkováPhoto: Alžběta Ruschková En Tchéquie, on trouve actuellement près de 600 salles de cinéma et une trentaine de multiplexes d’étendues différentes qui sont répartis sur l’ensemble des grandes villes du pays. La plupart d’entre eux se trouvent à Prague. Les Tchèques préfèrent largement, et ce depuis leur implantation, les multiplexes aux petits cinémas. Leurs bénéfices représentent les deux tiers de ceux obtenus par l’ensemble des salles obscures. Cela dit, un intérêt croissant est désormais porté aux cinémas d’art et d’essai misant sur une programmation réfléchie et sur un spectateur exigeant.

Dans sa lettre, M. Ghibaudo nous a également écrit :

« Après plusieurs mois assez froids et pluvieux, le printemps était presque arrivé sur la Côte d’Azur, quand tout à coup depuis ce matin le froid est de retour. Peut-être du beau temps pour Pâques... »

En Tchéquie en revanche, le printemps n’est pas encore arrivé, le ciel demeurant couvert ou partiellement couvert et les températures nocturnes descendant, certains jours, au-dessous de zéro. Une météo pluvieuse et des chutes de neige en montagnes sont prévues pour Pâques. Pour cette raison, la majorité des stations de ski demeurent ouvertes, au moins jusqu’aux fêtes de Pâques, et accueillent une assez nombreuse clientèle composée en premier lieu d’amateurs de ski alpin.

Il y a quelques jours, M. Gilles Gautier nous a envoyé deux rapports d’écoute détaillés accompagnés d’une observation que voici :

« Naturellement, j'ai bien aimé tous les commentaires sur la réélection du président, car tout ce qui est dit est difficile à trouver dans la presse française. Les différents intervenants qui donnent chacun leurs opinions, et bien sûr différentes selon les partis, nous éclairent bien sur l'avenir incertain que va vivre la République tchèque. On sent même dans les propos du commentateur une certaine inquiétude, disons un certain questionnement ! »

Miloš Zeman, photo: Khalil Baalbaki, ČRoMiloš Zeman, photo: Khalil Baalbaki, ČRo En effet, la situation sur la scène politique tchèque s’annonce aujourd’hui assez fragile, d’une part en raison du mécontentement d’une partie de la population avec certaines démarches du président réélu Miloš Zeman qui s’est traduit par des manifestations qui se sont récemment tenues à Prague et dans d’autres grandes villes du pays. D’une autre part, le fait que cinq mois après les dernières législatives, la Tchéquie n’a toujours pas de gouvernement, est aussi un des traits marquants de cette situation. Rappelons que le cabinet démissionnaire d’Andrej Babiš, chef du mouvement ANO, mène actuellement des négociations pour la formation d’une coalition gouvernementale avec le Parti social-démocrate (ČSSD).

Nous tenons à tous vous remercier, chers amis, que nous avons eu le plaisir de citer ci-dessus, tout comme ceux d’entre vous qui nous avez adressé de ‘simples’ rapports d’écoute sans y ajouter un commentaire ou une observation, comme l’ont fait, par exemple, Mrs. Maurice Mercier et Osamu Aikawa. Merci aussi Mme Martine Hildebrandt qui a bien voulu nous envoyer un article spécial et quelques citations en rapport avec l’affaire Skripal et les gaz « Novitchok », un des événements qui sont à l’heure actuelle au cœur de l’actualité internationale.

Et, enfin, nous adressons un remerciement spécial et des salutations cordiales à M. André Biot en nous excusant pour le retard qui a accompagné l’envoi des cartes QSL, qu’il a bien méritées pour ses rapports d’écoute, un retard dont il s’est plaint dans ses courriels. Un malentendu que nous espérons désormais réglé, car nous vous comptons, cher ami, parmi nos auditeurs et correspondants les plus fidèles. Inutile d’ajouter que nous avons été touchés par vos félicitations aux athlètes tchèques pour leur beau bilan aux Jeux olympiques d’hiver.

 

Et voici enfin, notre traditionnelle question du mois qui est cette fois-ci la suivante :

Quel est le nom du premier astronaute tchécoslovaque de l’histoire ? Il y a 40 ans de cela, il est devenu le premier homme non originaire de l’Union soviétique ou des Etats-Unis à aller dans l’espace.

Je rappelle que parmi les bonnes réponses, six vainqueurs seront tirés au sort et recevront un prix. Envoyez vos réponses avant la fin du mois à l’adresse suivante : cr@radio.cz.

28-03-2018