Lettres, lettres, lettres

27-08-2005

Merci d'être fidèles à Radio Prague et merci d'être aussi nombreux à nous envoyer des lettres et cartes postales, où vous nous faites partager vos souvenirs de vacances. Certains d'entre vous les ont passées, et cela nous fait plaisir, à Prague. M. Claude Vogel nous a envoyé, par e-mail, le message suivant, que j'ai beaucoup apprécié :

Château de PragueChâteau de Prague « En juillet j'ai visité Prague avec ma femme et un couple d'amis. La ville est fabuleuse et c'est avec plaisir que nous avons découvert son riche passé. Alors que nos épouses faisaient du shopping, j'ai découvert l'endroit de l'immolation de Jan PALACH. Très ému, je suis resté debout, seul, près de la croix tourmentée de bronze et je me suis souvenu, j'avais alors 16 ans : en 1969, presque un an après mai 68 en France et alors que les Américains déversaient quotidiennement du napalm sur le Viêt-nam, un jeune étudiant d'un pays communiste se sacrifiait pour les raisons que vous avez si magnifiquement exposé. J'étais abasourdi. A lui seul, il représentait et représente toujours à mes yeux le refus de la jeunesse d'un monde bloqué, sinistre et sans espoir. Aujourd'hui, j'ai 53 ans et j'enseigne à de jeunes enfants. Ils grandissent dans un monde où l'Europe se construit tous les jours, difficilement certes, mais toute construction est difficile. J'aime à penser que Jan, par son sacrifice suprême, a contribué à cette oeuvre. »

Jean-François Meile d'Ars-Sur-Moselle, en France, nous pose une question délicate, je cite : « J'ai actuellement de la famille en vacances à Prague, j'espère qu'elle a beau temps. Au fait, quelle est la meilleure saison pour visiter la République tchèque ? » Cet été, comme vous le savez de nos bulletins d'information, le temps est assez capricieux, en République tchèque et surtout assez froid et pluvieux, à l'exception de quelques journées de canicule. Personnellement, si je devais visiter Prague en tant que touriste, je préférerais le printemps ou l'automne, la fin du mois de septembre par exemple, où il fait généralement très beau. Mais moi, je ne suis peut-être pas la mieux placée pour vous répondre, parce que j'adore l'hiver, à la différence de beaucoup de Tchèques. Et, croyez-moi, Prague sous la neige, c'est quelque chose ! Villa KramarVilla Kramar Mais revenons à vos courriers : Fabien Battesti de Lambersart, en France, nous a envoyé une belle image de Russy, dans le Calvados, où il a passé ses vacances. Il y a même écouté nos programmes, comme en témoignent ses rapports de réception. Notre fidèle auditeur Jacques Augustin de Rosny-Sous-Bois, en France, a, lui aussi, pensé à nous en se reposant en Auvergne. « Ici dans le Cantal nous goûtons au calme et aux plaisirs de la marche et de la gastronomie », peut-on lire au verso de sa carte postale, montrant le panorama de la haute vallée de la Jordanne. Dans une récente lettre, Jacques Augustin écrit : « Un grand merci pour vos séquences sportives avec ici un Ballon d'or tchèque pour Petr Cech qui a si bien joué à Rennes d'où il n'aurait jamais dû partir. Il me laissera toujours un très bon souvenir. » Ensuite, vous nous demandez, M. Augustin, s'il existe, outre le Château de Prague, des résidences d'Etat pour le président et le Premier ministre. En effet, le président Vaclav Klaus vient de déménager dans une villa rénovée située dans l'aire du Château de Prague qui sera désormais la résidence officielle des chefs de l'Etat tchèques. Elle se trouve sur une terrasse dominant le Fossé des cerfs, donc dans la verdure qui entoure le Château. Rappelons que son prédécesseur, Vaclav Havel, lui, a habité dans sa propre villa dans le quartier résidentiel d'Orechovka, à proximité du Château. Mais il a passé, à l'instar du premier président tchécoslovaque, T.G. Masaryk, beaucoup de temps au château de Lany, à quelques encablures de Prague, qui demeure la résidence secondaire des présidents. Les Premiers ministres ont aussi leur résidence. Il s'agit de la somptueuse villa Kramar, construite en 1915 pour l'homme politique tchèque Karel Kramar. La villa compte 56 pièces et offre une vue magnifique sur Prague, car qu'elle est située sur une colline qui surplombe la rivière Vltava, près du siège du gouvernement. Mais l'actuel Premier ministre, Jiri Paroubek, n'y habite pas - la villa est réservée aux réceptions et aux rencontres et événements politiques.

ParisParis Terminons ce courrier des auditeurs avec une lettre de M. Motofumi Kaï. Il vient de Tokyo, mais il nous a écrit, cette-fois, de Paris :

« Comme les années passées, je suis venu à Paris avec mes étudiantes à l'université. Nous y resterons jusqu'au début de septembre. Je suis très content d'avoir pu sortir du Japon où il fait très chaud et humide et d'être ici avec le temps frais et agréable. Je me suis beaucoup intéressé au programme Le tchèque du bout de la langue. En japonais, il y a deux mots que l'on prononce 'aschi'. Le premier signifie le pied et le deuxième la jambe. Cependant, beaucoup de gens ne les distinguent pas et l'interprétation dépend du contexte. Comme je suis linguiste, cette sorte de sujet me plaît beaucoup. Ici, en France, je peux écouter vos émissions dans une condition excellente et je vous promets de vous envoyer les rapports d'écoute aussi souvent que possible. »

27-08-2005