Remarques et observations dans les lettres des auditeurs de Radio Prague

29-08-2019

Même pendant les vacances, nos auditeurs nous ont adressé des commentaires au sujet de nos émissions que nous avons le plaisir de vous présenter dans ce magazine mensuel.

Tour de France, 2014, photo: Markéta NavrátilováTour de France, 2014, photo: Markéta Navrátilová M. William Sirben a réagi à notre émission diffusée le 22 juillet et qui a été consacrée à la photographe tchèque Markéta Navrátilová qui, vingt-cinq ans durant, a photographié le Tour de France. Il écrit a ce propos :

« Concernant l’article sur Markéta Navrátilová, 25 ans de Tour de France et de vélo en photos, je l’ai trouvé très intéressant, mais Lance Amstrong ne nous fascine plus en France. Il a eu un comportement de voyou, de mafieux, de parrain avec l’ensemble des professionnels du cyclisme et il a triché avec un usage outrancier de substances dopantes. Cet individu est répugnant, bref un escroc ! Nous l’avons rayé de nos souvenirs de passionnés de cyclisme... »

Photo: Štěpánka BudkováPhoto: Štěpánka Budková Nous avons également reçu un message de notre auditeur algérien Nagmouchi Nouari qui voulait savoir si les Tchèques buvaient beaucoup de café. Et bien oui, on peut constater que les Tchèques sont les grands buveurs de café. Dans le passé, et notamment sous le régime communiste, ils avaient l’habitude de boire ce que l’on appelle le « café à la turc », en tchèque « turek ». Il s’agissait d’un café en poudre versé à la barbare dans l’eau bouillante. A l’époque, c’était pratiquement le seul café qui était disponible dans les cafétérias et les restaurants et que les gens consommaient également chez eux. Aujourd’hui, la variété de cafés servis et vendus est très riche. L’expresso est probablement celui qui est le plus populaire.

« Les jours passent et il fait toujours chaud chez nous. Plus de canicule mais bon, il faut bien constater que cet été 2019 aura été très chaud, même trop chaud. »

C’est ce que nous avons pu lire dans le courriel qui nous a été adressé le 17 août par M. Christian Ghibaudo.

Chez nous aussi, cet été a été très chaud. Toutefois, la chaleur s’est avérée un peu plus modérée qu’en 2018 et on a même connu d’assez fréquentes chutes de pluies, parfois abondantes. Par ailleurs, le bilan de la sécheresse est cette année moins dramatique que l’année écoulée... Notre auditeur français nous a en outre écrit :

« Cette semaine, j’ai découvert le podcast de “Prague Hebdo”. Très intéressant et utile d’avoir mis aussi cette émission sur le site internet. Donc cette émission est diffusée uniquement sur la fréquence pragoise de RFI ? A mon avis il serait bon que certaines radios associatives françaises reprennent cette chronique afin que plus de monde aient cette fenêtre sur l’actualité tchèque. A bientôt sur les ondes, bonne rentrée à tout le monde. »

Enfin, Christian Ghibaudo a voulu savoir quand était la rentrée scolaire en Tchéquie. Et bien, pour les écoles des cycles primaire et secondaire les éleves rentrent, comme le veut la tradition, le premier lundi du mois de septembre. Cette année, c’est donc le lundi 2 septembre que la rentrée scolaire, après deux mois de vacances, commence.

Place maintenant à quelques remarques sur nos récentes émissions qui ont été rédigées, un mois après son dernier courriel, par M. Jean Michel-Aubier :

Photo: iTunesPhoto: iTunes « Je ne suis pas certain que la suppression du délai de carence en cas de maladie soit une bonne chose. En France, où il est de 3 jours pour le secteur privé (et d’une journée dans le public), les statistiques ont montré que la suppression d’un ou de plusieurs jours a un effet défavorable sur l’absentéisme. Chez nous, souvent, ce délai peut être compensé par l’entreprise. Comme partout, il y a des abus… Incroyable de voir jusqu’où va le rejet de la personne d’Andrej Babiš. En témoigne cette application pour smartphone « Bez Andreje » qui, en scannant le code barre d’un produit, va nous indiquer si ledit produit est issu du groupe Agrofert ! Même si son créateur se défend de toute idée de boycott, je doute fort que l’on retrouve son nom sur les listes des sympathisants du mouvement ANO ».

Plus loin, notre auditeur français déplore le rachat de l’entreprise tchèque EPH des centrales à charbon françaises de Saint-Avold et de Gardanne, dans la mesure où ces deux sites devaient être fermés d’ici 2022, conformément à la Programmation Pluriannuelle de l’Energie. Il poursuit:

«Tout comme en France, Česká pošta est en difficulté. Chez nous le prix du timbre a presque doublé en un peu moins de 6 ans. Le timbre prioritaire pour une lettre à destination de la France passera à 1,16 euro, et celui pour le reste du monde à 1.4 euro. On pallie les fermetures de bureaux de piste dans les villages en proposant des services chez les commerçants locaux“.

Jean-Michal Aubier nous signale en outre d’avoir une nouvelle fois bien apprécié le Dimanche musical consacré à la musique classique, en l’occurrence la Sinfonietta de Janáček:

« Il est rare que des stations internationales proposent d’aussi larges plages de musique classique pour que cela soit relevé. Dans un autre style, j’ai également suivi l’émission des 80 ans du « Johnny tchèque », Karel Gott. Et pour terminer ce survol des émissions qui ont retenu mon attention, je soulignerai l’entretien avec Eric Bernard, protagoniste du film « Sauvage » dont la critique des professionnels français est très bonne, celle des spectateurs étant plus réservée.»

C’est avec intérêt que nous avons lu un courriel dans lequel son auteur, M. Ouardi Abdou, professeur de luth orientale, concertiste et auteur-compositeur de la première méthode de oud en langue française, nous a fait savoir:

« Je suis aussi chercheur en patrimoine musical universel et je chante en différentes langues. Actuellement, je suis professeur de musique au conservatoire de musique à Safi au Maroc et le directeur musical de l'orchestre de Safi. J'étais a Prague du 14 au 19 juillet 2019 afin de découvrir le Tchèque et la musique de ce beau pays. »

Un séjour alimenté par l’espoir de trouver des contacts des musiciens tchèques, professeurs de musique ou chercheurs en musique parlant la langue française. Notons que l’artiste s’est rendu également en Pologne pour poursuivre des recherches musicales autour de l'influence musicale séfarade andalouse sur la musique de l’Europe centrale.

M. Florent Borghese de France s’est adressé à nous « pour souhaiter un très joyeux anniversaire à l’immense Monsieur Karel Gott ». Il nous a en outre écrit :

Photo: PolydorPhoto: Polydor „Mon épouse est Polonaise et n’habitait pas très loin de la frontière tchèque. C'est ainsi qu’en juillet 1989, j'ai pu découvrir votre voix à la télévision tchèque que les frontaliers reçoivent. Mon beau père Oskar vous adorait. Nous avons pu pendant plusieurs années, partager vos anciens et nouveaux enregistrements. Je vous souhaite une longue vie heureuse avec votre épouse et vos enfants.“

Rappelons que Karel Gott a récemment soufflé ses 80 bougies et que l’anniversaire de la plus grande star de la pop musique tchèque n’est pas passé inaperçu sur nos ondes … Merci, cher ami, pour vos paroles, merci également vous tous, amis auditeurs, que nous avons eu le plaisir de citer dans cette émission.

Et nous vous invitons enfin à tester vos connaissances sur la République tchèque !

 

Il y a 90 ans (le 18 août 1928), la Radio tchécoslovaque, en l’occurrence Radiojournal, retransmettait pour la première fois en direct un match de football se déroulant à l’étranger. Quelles équipes ont disputé ce match ?

Parmi les bonnes réponses, 6 vainqueurs seront tirés au sort et recevront un prix. Envoyez vos réponses avant la fin du mois à l’adresse suivante : cr@radio.cz

29-08-2019