Retrouvailles autour des nouveaux courriels des auditeurs

27-02-2019

Nos auditeurs ont réagi aux émissions que nous leur avons proposées au cours du mois écoulé. Voici un florilège de leurs commentaires et réactions.

Photo: kellyv on Foter.com / CC BY-NDPhoto: kellyv on Foter.com / CC BY-ND Dans le précédent Courrier des auditeurs, nous vous avons informé des préparatifs de la rencontre prévue par l’Association Radio DX club d’Auvergne à l’occasion du 30ème anniversaire de sa fondation qui devait se tenir du 13 et au 16 février à Clermont-Ferrand. Comme aucun rédacteur de l’équipe des émissions en langue française de Radio Prague n’a pu, hélas, participer à ce rendez-vous des radios francophones, nous avons tenu à être présents sur place au moins par le biais d’un petit cadeau. Avant cette rencontre, le collectif d’administrateurs du RDX n’a pas tardé à répondre à notre envoi :

« Nous venons de recevoir deux enveloppes avec de jolis cadeaux de votre part, cadeaux qui seront remis aux enfants participant aux ateliers d'écoute radio pour les 30 ans du Radio DX, la semaine prochaine. Nous vous en remercions bien sincèrement et sommes particulièrement heureux de partager ce grand moment avec vous ! MERCI également pour les dépliants publicitaires faisant notamment référence aux villes thermales célèbres, candidates à l'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO, en liaison avec Vichy en France. Ils nous seront bien utiles pour notre exposition. Nos invitées roumaines ont été accueillies ce lundi soir et seront des spectatrices assidues du 41e festival national du Court-Métrage qui se déroule ce moment à Clermont-Ferrand avant d'être les héroïnes de l'anniversaire du Club. Nous vous en rendrons compte prochainement. »

Absents à cet événement unique, nous avons quand même pensé à vous, chers amis, en vous souhaitant bonne chance et bonne continuation. Inutile d’ajouter que nous nous réjouissons d’obtenir prochainement des informations détaillées de votre part sur le déroulé de ces festivités à l’occasion des 30 ans de votre association.

Trdelník, photo: paddy, CC BY-SA 3.0 UnportedTrdelník, photo: paddy, CC BY-SA 3.0 Unported « L’article sur le ‘trdelník’ est excellent, merci. » C’est ce que nous a signalé dans son courriel M. Charles Schweicher suite à une de nos émissions consacrée à cette pâtisserie tchèque et dans laquelle il était entre autres question du ‘trdelník’ fourré d’une boule de glace. Il nous a également confié une anecdote s’y rapportant : « Le ‘trdelník’ fourré d’une boule de glace n’est pas la seule pâtisserie fourrée de glace. Le plus dingue et mémorable, comme si c’était hier et il y a pourtant plus de trente ans déjà, c’était dans un restaurant chinois au Luxembourg : une boule de glace frite. Suivant le même principe, une boule de pâte à beignets est fourrée avec de la glace. Les Chinois les conservent au congélateur et les font frire à la demande. Personnellement, j’ai adoré. C’était excellent ! »

M. Jean-Michel Aubier a quant à lui apprécié les émissions qui ont été consacrées en janvier à Jan Palach et notamment la biographie de Jiří Lederer évoquée à cette occasion. Il a également rappelé la possibilité de retrouver sur YouTube le documentaire « Le dernier jour... Jan Palach » dans lequel on entend notamment la voix de Palach sur son lit d’hôpital. S’agissant d’autres sujets qui ont été traités dans nos programmes et qu’il a suivis, notre auditeur français nous a écrit :

'Most', photo: ČT'Most', photo: ČT « J'ignorais que plusieurs grandes villes avaient un maire de la nuit. Prague a donc franchi le pas. Si on se met à la place des habitants, cela pourra peut-être satisfaire la population locale. Vous nous avez déjà dit dans le passé que les Praguois souffraient de l'afflux de touristes. Si en plus ils ne peuvent pas dormir tranquillement... Il est parfois bon d'enfoncer des portes ouvertes. C'est un peu ce qu'a fait l’hebdomadaire Respekt, en rappelant (mais il le fallait !) que la main d'œuvre étrangère est nécessaire pour la République tchèque, comme elle est nécessaire en France. Mais les inepties telles que "cela renforce le chômage" ont la vie dure. Les Tchèques ne devraient même pas se poser la question dans un pays où le chômage est en dessous de 3.5%. Et il n’est pas sûr que la série Most ! soit une prise de conscience.... »

Rappelons que la série télévisée Most ! dont le dernier épisode a été diffusé ce mardi soir est une comédie fort réussie, appréciée tant par les spectateurs que par la critique. Offrant un regard inédit sur la cohabitation difficile de la société majoritaire avec la minorité rom, elle a eu le mérite de permettre l’émergence d’un débat sérieux à ce sujet.

M. Christian Ghibaudo, lui aussi, nous a communiqué certaines observations concernant nos émissions. Il a, par exemple, écouté celle consacrée au groupe Lake Malawi qui représentera la Tchéquie à l’Eurovision :

« C’est un très bon choix, dans la lignée de Mikolas Josef, qui avait brillamment représenté votre pays en 2018. C’est une chanson qui devrait plaire à un public jeune. Je l’aime bien même si mes goûts musicaux sont assez éloignés. Je pense qu’elle sera classée dans les dix premiers, mais à l’Eurovision tout est possible… »

M. Christian Ghibaudo a bien voulu partager avec nous, aussi, une de ses récentes expériences :

« Cette semaine, le 13 février, j’étais à Paris dans les locaux de l’Unesco pour la Journée Mondiale de la Radio. On y a beaucoup parlé de la radio numérique en DAB+ comme étant la radio de l’avenir. Ce mode de diffusion est encore marginal en France, par exemple dans les Alpes Maritimes, c’est seulement en bord de mer et un peu dans l’intérieur des terres que l’on peut capter les stations en DAB+. Cela se développera peut être un peu plus, quand le service public de Radio France et les grands réseaux commerciaux y viendront. J’ai remarqué que le DAB+ était aussi utilisé par la Radio tchèque, mais seulement par le service public ou aussi par les stations privées. A noter qu’en septembre dernier, à Bratislava j’ai pu entendre vos collègues du service français de Radio Slovaquie Internationale en DAB+. Et c’était très bien, je n’ai pas eu besoin de me connecter à Internet. »

Et, enfin, notre auditeur français nous fait savoir que sur la Côte d’Azur, c’est la floraison du mimosa, une plante qui, selon lui, ne pousse pas en République tchèque. En effet, le mimosa n’y pousse pas faute d’un climat favorable, mais il peut être cultivé à la maison en pot de fleurs, ce qui est d’ailleurs de temps en temps le cas dans les ménages tchèques, et on peut l’acheter, évidemment, chez les fleuristes.

M. Rachid Dahmani d’Algérie, lui, nous a une nouvelle fois assuré de ce qu’il écoutait régulièrement les émissions en français de Radio Prague, ce qu’il a d’ailleurs confirmé par un rapport d’écoute détaillé auquel il a ajouté un petit message sympathique :

« C’est toujours merveilleux d’apprendre quelque chose de nouveau sur votre pays ce qui est possible grâce à Radio Prague qui est un ambassadeur de votre pays dans le monde. Je tiens à vous remercier pour tous vos efforts visant à transmettre l’information sur votre merveilleux pays. »

 

Merci, chers amis, pour vos observations et remarques, merci également à tous ceux qui nous ont envoyé leurs rapports d’écoute. Et voici pour finir la traditionnelle question du mois qui est cette fois-ci la suivante :

Il y a 110 ans de cela, l’opéra La Fiancée vendue, œuvre du compositeur Bedřich Smetana, était présentée pour la première fois au Metropolitan Opera à New York. Quelle célèbre soprano tchèque a alors interprété le rôle de Mařenka ?

Parmi les bonnes réponses, six vainqueurs seront tirés au sort et recevront un prix. Envoyez vos réponses avant la fin du mois à l’adresse suivante : cr@radio.cz

27-02-2019