Les Beatles tchéco-slovaques

23-09-2001

Love me do, Please please Me, Yellow submarine, Michelle... Qui ne connaîtrait pas et qui n'aimerait pas ces fameuses mélodies des Beatles ! Un joli début, j'espère, de cette revue culturelle, dans laquelle je vous parlerai, à part les Beatles tchéco-slovaques, de la légende de Faust que les acteurs pragois ont fait revivre cet été et de la poésie...

Les comédies musicales sont, ces dernières années, très en vogue en République tchèque. Tout a commencé avec Les Misérables et Jesus Christ Superstar, qui a connu un immense succès auprès des spectateurs tchèques. Puis, Prague a vu, entre autres, Evita, Hair, le Comte de Monte-Cristo, ou encore l'adaptation pas vraiment réussie de l'Ondine, le célèbre opéra d'Antonin Dvorak. Maintenant, ce sont donc les Beatles qui revivent au théâtre Spirale, au Parc des Foires. Le spectacle s'appelle Les Insectes - Evangile selon Beatles. On y joue, on y chante, on y danse, on y raconte l'histoire de ce groupe phare, surtout le destin de John Lennon. Sur la scène, on voit, en fait, deux Beatles : les acteurs tchèques renommés, qui ont tous une quarantaine d'année, et à leurs côtés un groupe de jeunes musiciens qui ressemblent à John, Paul, George et Ringo comme deux gouttes d'eau. Ils se disent The Backwards, viennent de Kosice, en Slovaquie orientale, et jouent les tubes des Beatles tellement bien que même les spécialistes ont du mal à distinguer leurs chansons des originaux. En effet, ces quatre jeunes Slovaques ont préparé une grande surprise au public et aux critiques, bref, à tous ceux qui étaient, jusqu'à présent, persuadés, que les Beatles étaient inimitables...