Beňa & Ptaszek, un duo de blues de choc

18-09-2016

Luboš Beňa et Matěj Ptaszek sont deux musiciens qui formaient le duo de blues tchécoslovaque Beňa & Ptaszek jusqu´au début de l’année 2012. Depuis la création du duo, les musiciens ont sorti trois albums, dont un en 2008 intitulé « V Kriminále » - « En Prison ». Les deux musiciens ont en effet enregistré cet album dans une des plus anciennes prisons de République tchèque, la prison de Mírov, qui est aussi celle qui abrite les détenus les plus dangereux. Malgré l’ambiance très peu festive des lieux, Beňa & Ptaszek ont réussi, grâce à leur musique à insuffler un peu de joie et d’espoir aux prisonniers, ne serait-ce que pour quelques heures.

 « En Prison », un album original et généreux

Photo: Indies RecordsPhoto: Indies Records A l’occasion du festival international Blues Alive Šumperk, qui présente chaque année des bluesmen du monde entier sur une durée de trois jours, le Tchèque Matěj Ptaszek et le Slovaque Luboš Beňa se sont produits le 16 novembre 2008 devant les détenus de la prison de Mírov, située dans la région de Šumperk. La prison de Mírov, construite sur l’emplacement d’un ancien château-fort du 13e siècle, a commencé à servir de prison à partir de la deuxième moitié du 19e siècle, tout en ayant aussi été utilisé comme hôpital. A partir de 1948, elle a servi de lieu de détention de prisonniers politiques, d’opposants au régime communiste ou aussi de ceux qui avaient lutté contre le fascisme aux côtés des alliés occidentaux. Après 1990, Mírov est finalement devenue une prison sous haute surveillance, puisque décision a été prise d’y transférer les détenus les plus dangereux.

Jouer du blues au sein de cet édifice a pu tout d’abord apparaître comme une idée saugrenue. Ce n’est pas pourtant tant le cas quand on sait que le blues est un genre musical qui est apparu au cours du 19e siècle parmi les populations afro-américaines esclavagisées au sud des Etats-Unis, ainsi que dans les prisons, et est issu des chants religieux que sont le gospel et le negro spiritual. Grâce au studio mobile des Indies Records, l’album que nous écoutons dans ce dimanche musical a réussi à saisir l’atmosphère authentique et bouleversante du moment, pendant la représentation au sein de la prison. Le blues de Beňa & Ptaszek, inspiré des chants du fleuve Mississippi, semble évoquer la tristesse et le malheur seulement pour mieux les dépasser.

Beňa et Ptaszek, deux musiciens talentueux qui ont poursuivi chacun son chemin

Beňa & Ptaszek, photo: Ben Skála, CC BY-SA 3.0 UnportedBeňa & Ptaszek, photo: Ben Skála, CC BY-SA 3.0 Unported Même si le duo Beňa & Ptaszek ne se produit plus sur scène côte à côte depuis quelques années, ce serait un tort que de ne pas faire remarquer le talent de ces deux musiciens. Le guitariste slovaque Luboš Beňa est le premier musicien slovaque à avoir enregistré du blues à Memphis ainsi qu’à avoir été invité à jouer au sud des Etats-Unis. En Slovaquie, il a notamment fondé le festival « Musique dans la ville de Skalice » (Hudba ve městě Skalice). De son côté, Matěj Ptaszek, spécialiste de l’harmonica, a été désigné révélation de l’année 2009 par Hohner (Hohner Newcomer 2009), la célèbre société allemande de fabrication d’instruments de musique originairement connue pour ses harmonicas. Matěj Ptaszek, qui fait désormais partie des maitres de l’harmonica, aux côtés du Tchèque Ondřej Konrád ou aussi du Slovaque Erich Boboš Procházka, s’est également fait connaitre pour sa technique de chant unique de contre-ténor baroque.

Depuis 2012, les deux musiciens ont décidé de poursuivre leur carrière musicale. Le guitariste Luboš Beňa a rejoint sur scène le doyen du blues slovaque Peter Bonzo Radványi, tandis que Matěj Ptaszek a fondé son propre groupe « Dobré ráno blues band » (« Bon matin blues band »), avec lequel il a sorti deux albums. Mais au début de l’année 2015, il abandonne la scène de blues, pour partir an Amérique latine, en Equateur tout d´abord, puis en Colombie. Egalement photographe, il livre continuellement son témoignage sur sa vie en Amérique latine à ses fans et amis, et a publié cette année le livre intitulé « Tonds la pelouse, on ne voit pas les serpents » (Posekej ten trávník nejsou vidět hadi), et qui rassemble les écrits journalistiques de ses aventures.

Nous vous précisons que le désormais traditionnel festival international Blues Alive Šumperk se déroulera entre les 17 et 19 novembre prochains dans la ville de Šumperk, et présentera entre autres au grand public Luboš Beňa et son projet Slovak Blues Project mais aussi le groupe du guitariste et chanteur franco-camerounais Roland Tchakoundé, artiste qui a réussi à tisser un lien sensible entre l’Afrique et la musique première de l’Amérique noire.

18-09-2016