Džezvica, de la musique des Balkans fabriquée à Prague

29-01-2017

Bien que peu connu du grand public, le groupe pragois « Džezvica » offre une musique de qualité aux tons et reflets en provenance des Balkans. Créé il y a dix ans de cela, le groupe formé de huit musiciens possède trois albums à son crédit. A l’occasion de la sortie de leur dernier album « Balkanitky » en 2016, un titre qui pourrait être traduit comme « Les Balkanites » en français, Radio Prague vous propose de découvrir cette formation éclectique. Place donc à la « world music » - la musique du monde.

Une musique inspirante de l’Est

Džezvica, photo: Site officiel du groupe DžezvicaDžezvica, photo: Site officiel du groupe Džezvica Des rythmes farfelus, des mélodies orientales, des chants polyphoniques et des mélanges insolents d’influences musicales de différentes régions : c’est ainsi, par exemple, que l’on peut décrire la musique de Džezvica. Originaire de Prague, le groupe ose combiner genres et langues, en s’inspirant partiellement des sons des Balkans. Toutefois, le groupe ne s’adonne pas à une simple reproduction, car il s’approprie cette musique à sa façon.

L’harmonie des trois voix féminines d’Alena Libanská, Petra Majerčíková et Kateřina Sequensová constitue la clé de voute de la musique de Džezvica. La touche musicale originale provient, elle, notamment de la large palette d’instruments joués. Au total, ce sont huit musiciens qui réussissent avec succès à faire vibrer leur public, grâce à un agréable mélange de clarinette, de cajón, de darbouka, d’accordéon, de flûte traversière, de violoncelle, de guitare, d’alto et même de kazoo, objet qui sert à modifier la voix. Les expériences musicales de chaque membre de Džezvica contribuent à créer un espace harmonieux, frais et inédit. Ce sont précisément les origines musicales éclectiques de chacun qui font la valeur ajoutée du groupe.

Une fusion réussie entre la musique européenne et la musique orientale

Le signe distinctif de Džezvica repose donc non seulement sur le talent de ses membres multiinstrumentistes, mais aussi sur la combinaison d’éléments musicaux hétérogènes. Des bases solides de musique classique côtoient d’autres influences, pour un résultat tout aussi surprenant qu’inspirant. Et c’est un pari réussi, que celui de faire fusionner des univers hétéroclites en les interprétant ou en les réinterprétant à sa manière.

Les sources d’inspiration de Džezvica sont orientales, en commençant par la Hongrie ou la Roumanie, et en passant par la Macédoine, la Serbie ou même la Grèce. Le répertoire du groupe rassemble des ballades nostalgiques comme des chansons plus rapides. Džezvica cultive un goût particulier notamment pour les chansons folkloriques bulgares et macédoniennes, pour la « sevdah », ce genre de musique traditionnelle typique de la Bosnie, pour les « ilahija », des poèmes musulmans musicaux, ainsi que pour la musique tzigane.

Photo: Site officiel du groupe DžezvicaPhoto: Site officiel du groupe Džezvica Mais en quoi la musique des Balkans inspire-t-elle les Tchèques et que représente-t-elle pour eux ? Selon une des chanteuses du groupe, Alena Libanská, les Balkans sont perçus à la fois comme quelque chose d’exotique et de très proche des Tchèques. Pour Džezvica, interpréter ce style de musique est un « divertissement sûr », car les Tchèques ne seraient pas trop intransigeants en cas de fausse note…

Le prochain concert de Džezvica est prévu le 3 février au club étudiant de la rue Celetná à Prague. Le groupe se produira également le 21 mai prochain dans le cadre du festival Sruny Jara – Les cordes de printemps.

http://dzezvica.cz/

29-01-2017