Les tubes de 1989

27-11-2016

Le 27e anniversaire de la Révolution de velours a été commémoré à travers la République tchèque le 17 novembre dernier. A cette occasion, Radio Prague vous a sélectionné quelques-uns des plus grands tubes de l’année 1989, année qui a été le témoin de profonds bouleversements sur l’échiquier de la scène politique. Les chansons de notre émission du Dimanche musical ont occupé les premières places du classement des hit-parades, publiés par la maison de disques Supraphon en 1989. Les chansons que nous allons vous présenter ne sont pas forcément des chansons de contestation du régime communiste, mais elles ont récolté un grand succès auprès du public de l’époque.

Les groupes de musique au centre de l’attention

Olympic, photo: Bojars, CC BY-SA 4.0Olympic, photo: Bojars, CC BY-SA 4.0 Le groupe Olympic, avec son leader Petr Janda, est devenu depuis les années 1960 un des piliers de la scène musicale du pays. Formé en 1962, le groupe de rock a depuis sorti plus d’une vingtaine d’albums. En 1989, c’est la chanson « Každý chvilku tahá pilku » soit « Chacun tire la scie un instant », proverbe tchèque voulant dire qu’il est bon de se relayer au travail, qui devient un tube.

Lucie, photo: B&M MusicLucie, photo: B&M Music D’autres groupes ont participé au changement d’atmosphère dans le pays en proposant un nouveau souffle musical. C’est le cas du groupe Lucie, qui s’est formé en 1985, et a sorti son single « Troubit na trumpety by se nám líbilo » (« On aimerait bien sonner les trompettes ») quatre ans plus tard. Ce single, qui a récolté un grand succès auprès du public, a par la suite fait partie du premier album éponyme du groupe Lucie, paru lui en 1990.

 « Tu es arrivée comme de l’eau – je tombe et je ne sais dans quoi
Un pas tellement grand et je l’ai fait tout seul
Je fais plein de choses – j’écoute même du jazz
Ça n’a pas marché hier – je vais essayer aujourd’hui
On aimerait bien sonner les trompettes »

Photo: Tommü RecordsPhoto: Tommü Records C’est d’ailleurs aussi avant que ne commence l’aventure du groupe Lucie, que son leader, David Koller, est devenu pendant quelques années batteur d’un autre groupe, Žentour. Groupe aux tendances musicales à la fois pop et rock, Žentour, s’est formé dès 1981, notamment autour du guitariste, chanteur et compositeur Janek Ledecký, qui est par la suite devenu extrêmement populaire auprès du jeune public grâce à de nombreux tubes, comme « Proklínám » (« Je maudis ») en 1991 ou « Všechno bude fajn » (« Tout va bien se passer ») en 1994.

Même si les musiciens sortent plusieurs albums entre 1987 et 1991, ils mettent fin au groupe la même année. Un an plus tard, Janek Ledecký se lance dans une carrière solo, qui sera couronnée de succès. Žentour s’est néanmoins reformé en 2009, et continue de se présenter régulièrement devant le public depuis 2013. Notre dimanche musical vous propose leur tube de l’année 1989 : « Promilujem celou noc » (« Nous allons faire l’amour toute la nuit »).

L’amour, un thème dont le succès ne se dément pas

'Miss Moskva', photo: YouTube'Miss Moskva', photo: YouTube Les tubes des chanteurs et des chanteuses en 1989 ont eux aussi été nombreux. Du côté des chanteurs, c’est le chanteur et danseur Jiří Korn qui devient le chouchou du public dès les années 1980, notamment grâce à ses performances artistiques dans le programme télévisé de divertissement très apprécié à l’époque : Možná přijde i kouzelník (Peut-être que le magicien viendra aussi). Mais avec le temps, Jiří Korn s’est également inscrit dans l’esprit des Tchèques en tant qu’acteur, dans des films ou des comédies musicales. A l’heure actuelle, Jiří Korn se produit aux côtés de la formation de chanteurs a cappella, 4TET.

Dans ce dimanche musical, nous écoutons deux de ses tubes, issus de l’album « Před odchodem vypni proud » (« Eteins le courant avant de partir ») sorti en 1989. La première chanson s’intitule « Ještě tě mám plnou náruč » (« Tu es encore dans mes bras ») et la seconde « Miss Moskva » (« Miss Moscou »). Elles ont été composées toutes les deux par Ondřej Soukup.

 « De mes doigts je déshabille ton parfum.
Belle odeur – tant pis pour elle.
Tes cheveux, même si je ne les touche pas,
Je les caresse, je les embrasse secrètement.

Tu es encore dans mes bras
et seuls tes gémissements me gardent en vie.
Crucifié sur des coussins,
pitié – viens plus tôt demain ! »

Photo: MultisonicPhoto: Multisonic Les tubes des chanteuses en 1989 s’appuient eux aussi sur ce thème si populaire de l’amour, qu’ils soient interprétés par Iveta Bartošová (« Když láska schází » - « Quand l’amour manque »), Petra Janů (« Sbohem všem láskám dej » - « Dis adieu à tous tes amours ») ou aussi Hana Zagorová. Cette dernière est une des étoiles constantes de la scène pop du pays. Très appréciée du public dès ses débuts dans les années 1960, la carrière de Hana Zagorová prend un important élan aux côtés des musiciens et compositeurs Karel Vágner et Petr Rezek quelques années plus tard.

Entre 1977 et 1985, elle remporte à neuf reprises la première place des Rossignols tchèques (Český slavík), et devient ainsi une des chanteuses les plus populaires du pays. En 2015, Hana Zagorová a intégré le Hall of fame lors de la remise des prix Anděl et elle continue de se produire sur scène à guichets fermés, comme le 14 décembre prochain au palais Lucerna à Prague.

27-11-2016