Terne Čhave, le multiculturalisme comme richesse

13-11-2016

Terne Čhave, ce sont sept musiciens qui font part de leur bonne humeur sans limites depuis plus de vingt-cinq ans à travers une musique festive, remplie de sons délirants et de paroles rom singulières. Si la composition du groupe, originaire de la ville de Hradec Králové, est passée par divers changements depuis ses débuts, l´ambiance unique et irremplaçable transmise par le groupe demeure. Une ambiance qui veut traduire sans complexe aucun, l´éternelle joie de vivre des musiciens. Le groupe Terne Čhave qui veut dire Jeunes garçons en romani, est une belle découverte, que Radio Prague a le plaisir de vous présenter, et c´est précisément l´album « More, love !», récompensé du prix Anděl dans la catégorie World music en 2009, qui sera à l´honneur de la prochaine demi-heure.

Terne Čhave, des musiciens étonnants

Terne Čhave, photo: Zewlakk Dlouhý KrokTerne Čhave, photo: Zewlakk Dlouhý Krok Qu´on le veuille ou non, la musique rom a toujours fait partie intégrante de la scène musicale tchécoslovaque, même si d´une façon peu visible. Néanmoins, les rythmes envoûtants de ce genre musical exceptionnel se sont enracinés dans l´esprit des Tchèques, qui ont commencé à le rechercher de plus en plus. Si certains musiciens rom ne se produisent que devant leur public restreint, Terne Čhave s´est émancipé de différentes idées préconçues et a réussi à conquérir non seulement le cœur des Tchèques mais aussi des mélomanes du monde entier, et sans pour autant vouloir glisser dans le « folklore traditionnel rom ». Car comme le dit le leader du groupe, chanteur et compositeur hors norme, Gejza Bendig lui-même: « Le plus important c´est la musique, et que les gens prennent du plaisir. C´est ça qui est important. »

Foto: Indies Scopes RecordsFoto: Indies Scopes Records En plus d’être de fervents musiciens, les artistes de Terne Čhave aiment jouer avec les sens des paroles, comme le montre d’ailleurs le titre de l’album, « More, love ! » que nous écoutons dans ce dimanche musical, et qui peut à la fois dire « Plus d’amour » si traduit de l’anglais, ou aussi « Tiens, de l’argent », si traduit du romani.

 « J’ai traînassé, j’ai flâné
A travers les bois et l’eau
Où une femme charmante se baignait
C’était mon amour »

Une musique rom de plus en plus demandée

Terne Čhave, photo: Jana Šustová, ČRoTerne Čhave, photo: Jana Šustová, ČRo Grâce à la présence de talents indubitables, le groupe s’est fait davantage connaitre des Tchèques dès le début des années 2000, et a sillonné depuis avec grand succès, bon nombre de pays du monde entier comme, entre autres, la Belgique, l’Italie ou la Grande Bretagne. Terne Čhave est également le seul groupe tchèque qui a participé pour la deuxième fois au fameux festival Sziget à Budapest. Et les musiciens ne semblent pas s’essouffler. Leur enthousiasme est contagieux et c´est le message qu´ils veulent faire passer au public, que ce soit à leurs fans fidèles ou à tous ceux les écoutant pour la première fois. Les musiciens de Terne Čhave aiment expérimenter avec différents genres musicaux, qu’ils intègrent dans leur musique, passant par la bossa ou même le hip hop. Et c’est pourquoi, ils ont décidé de baptiser le résultat final, Rom’n’Roll.

Terne Čhave, photo: Zewlakk Dlouhý KrokTerne Čhave, photo: Zewlakk Dlouhý Krok En 2015, Terne Čhave est invité à participer, aux côtés du musicien et homme politique Michael Kocáb, à l´évènement Roma Spirit, qui récompense les actions visant l´intégration des Roms. La même année, et après une pause de sept ans, le groupe sort son quatrième album « Bo me som Rom » (Parce que je suis Rom), et qui récolte de nouveau un succès incontestable auprès de la critique. Le groupe Terne Čhave se présente régulièrement au Jazz Dock à Prague, comme le 17 décembre prochain. Et si certains seraient trop impatients d´attendre cette date, Terne Čhave se produira le 15 décembre à Kroměříž et le 16 décembre dans la ville de Jihlava.

 « Donne-moi Donne-moi ta main
Je vais te prédire l´avenir
Ce que tu mérites

Je peux voir
Je peux voir
Ce que la vie te réserve
Ce qu´elle ne t´épargnera pas »

http://www.ternechave.com

13-11-2016