Tichá Dohoda, loin d'être discret

07-02-2016

Place à un peu d'indie rock pour ce week-end en compagnie du groupe Tichá Dohoda, une perle rare alternative de la scène tchèque. Tichá Dohoda, qui peut être traduit en français par « Entente silencieuse », n'est certainement pas un groupe discret et taciturne. Car cela fait depuis les années 1980 que le groupe a réussi à s'imposer sur la scène tchèque, à trouver ses fans, et puis n'oublions pas de souhaiter un très bon anniversaire à Tichá Dohoda, qui fête ses trente ans cette année.

Tichá Dohoda, photo: Bigbít / ČTTichá Dohoda, photo: Bigbít / ČT Le groupe Tichá Dohoda est né il y a trente ans, à l'initiative du guitariste Dan Šustr et du batteur Jiří Šimeček, qui intègrent par la suite à leur ensemble le bassiste Zdeněk Marek. Mais c'est l'année de la Révolution de velours que la chanteuse, compositrice et pianiste Blanka Šrůmová rejoint les trois musiciens. C'est alors dans cette composition, appuyée par une voix féminine, que le groupe s'inscrit dans l'esprit des mélomanes tchèques, un groupe qui a alors emprunté son nom au roman de l'auteur et réalisateur américain Elia Kazan, « L'arrangement ». Si le groupe trouve essentiellement sa force auprès de sa chanteuse Blanka Šrůmová, il ne manquera pas au fil des années de modifier à maintes reprises sa composition autour de différents musiciens, chanteurs, compositeurs, qui trouveront par la suite également leur place dans d'autres groupes, tels que, par exemple, Plastic People of the Universe, « le » groupe de l'underground tchèque.

 « Où sont les héros en papier de demain
Dans cette ville il n'y a pas de place pour être seul
Et pourquoi ces maisons sont-elles toutes pleines de gens
Qui est-ce, celui que je cherche réellement
Et où peuvent-ils bien se cacher ?

Je veux survivre, Je veux survivre
Dans cette ville aux tours
Je veux survivre, Je veux survivre
Dans cette ville aux tours »

En fait, la musique de Tichá Dohoda est d'une façon assez drôle tournée vers des idées liées à l'avenir. Comme semble l'évoquer la rime suivante de la chanson Chci přežít – Je veux survivre :

 « Alors où sont les gens que je cherche ;
Peut-être ne feront-ils que naître ;
Et il se pourrait que je les rencontre demain. ».

Avec le temps, le groupe se crée alors sa propre empreinte musicale spécifique, tout en touchant aux confins de différents genres que l'on connaît bien : à la dérive entre le punk et leur propre son, la chanson Přátelé – Amis, en est un excellent exemple.

Tichá Dohoda, un groupe qui perdure depuis trente ans malgré les péripéties de la vie

Photo: Pop Dissidents RecordsPhoto: Pop Dissidents Records Si Tichá Dohoda se sépare de sa chanteuse en 1999, cela ne marque toutefois pas la fin de l'aventure entre les musiciens, qui continuent de se produire dans de multiples festivals de musique et sur différentes scènes du pays. A l'automne 2015, le groupe s'offre un nouvel album intitulé « Kladno Manchester », pour sortir au début de cette nouvelle année 2016, marquant le trentième anniversaire du groupe, son dernier album portant le titre de Achtung 30 !

 « Qu'il sorte des rangs,
celui qui ne veut pas rester dans le rang
et qu'il essaye d'être
le vagabond des étoiles
La mort va s'affranchir et
la vie en redonner
le son des rouages
se répandra toujours plus loin

Moi ou quelqu'un parmi vous
Est le vagabond des étoiles
et sert dans la main son sort
qui doit arriver » ​

07-02-2016