Václav Neckář a fêté les 45 ans de son groupe Bacily

11-09-2016

Václav Neckář et Bacily – c´est une histoire qui dure depuis 45 ans. C´est une histoire d´amitié musicale, une histoire entre deux frères aussi, qui a débuté en août 1971. Bacily - les Bactéries en français - est le groupe qui, dès la fin des années 1960 et le lancement de sa carrière solo, a fidèlement accompagné le chanteur et chouchou du public tchèque. A la fin du mois d´août dernier, Václav Neckář a fêté en grandes pompes sur l´île Střelecký ostrov à Prague l´anniversaire de cette aventure musicale commencée avec son frère Jan.

Václav Neckář, le « mignon timide» des Golden Kids devenu leader des Bacily

Golden Kids, photo: Joost Evers / Anefo, Nationaal Archief, CC BY-SA 3.0Golden Kids, photo: Joost Evers / Anefo, Nationaal Archief, CC BY-SA 3.0 Václav Neckář a fait ses débuts au théâtre de Rokoko à Prague. C´est là, dans ce lieu témoin de l’éclosion d´autres artistes de renom, qu´il a fait la connaissance de Marta Kubišová et Helena Vondráčková, deux des chanteuses tchèques les plus populaires de la seconde moitié du XXe siècle. Des débuts prometteurs suivront cette rencontre : le trio sera baptisé « Golden Kids » et deviendra très vite un des groupes favoris du public. Mais sa popularité sera de courte durée : quinze mois seulement. L´invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie le 21 août 1968 marque la fin du trio, et surtout de Marta Kubišová, devenue symbole de la résistance contre l´oppresseur par le biais de sa chanson « Prière pour Marta ». En fin de compte, c´est peut-être cette séparation soudaine et inattendue qui a ouvert une autre voie à Václav Neckář.

Photo: SupraphonPhoto: Supraphon L´allure timide du jeune homme s´est inscrite à jamais dans la mémoire des Tchèques, notamment par ses débuts au cinéma, comme dans le film de Jiří Menzel, « Trains étroitement surveillés » (Ostře sledované vlaky) récompensé de l´Oscar du meilleur film étranger en 1968, ou aussi « Alouettes, le fil à la patte » (Skřivánci na niti) du même réalisateur.

Bacily, photo: Bigbít / ČTBacily, photo: Bigbít / ČT Václav Neckář a grandi dans une famille proche du milieu théâtral - son père et son oncle, Eduard Dubský, étaient acteurs – mais il a aussi cultivé une passion pour le chant. De petit homme svelte et rigolo, il est devenu un chanteur ovationné et adoré, grâce à l´interprétation de nombreux tubes avec différents orchestres de renom de l´époque, comme celui de Karel Vlach ou Václav Hybš. Mais avec la fin d´une étape, il fonde en 1971 le groupe Bacily, avec son frère Jan, pianiste, violoncelliste et clarinettiste. Depuis la création de Bacily, deux dizaines de musiciens sont passés par le groupe, mais un des membres clés a aussi été le guitariste Oto Peřina, décédé en juillet 2015.

Bacily et Václav Neckář, des musiciens infatigables

Photo: SupraphonPhoto: Supraphon En 1977, l´album Planetarium apparaît sur la scène pop dans une Tchécoslovaquie communiste tel un ovni. C´est précisément au tournant des années 1970 et 1980 que sa popularité est au plus fort. Les années 1980 amènent d´autres tubes, mais après la révolution de velours, Václav Neckář est quelque peu délaissé par le public, même s´il crée avec son frère le label de musique Ne a Ne Records.

Tâche difficile que de retracer le riche parcours de celui que l’on appelle affectueusement Vašek. Néanmoins, le nouveau millénaire le voit effectuer son comeback. Les salles de concert sont de nouveau à guichets fermés, le public est bel et bien revenu. Mais en novembre 2002, c´est le coup dur. Le chanteur est victime d´un AVC. Il reviendra sur scène après une année de convalescence, pendant laquelle il a dû réapprendre à parler. Et c’est un triomphe en 2004 dans la salle du palais Lucerna à Prague.

Václav Neckář, photo: Matěj Pálka, ČRoVáclav Neckář, photo: Matěj Pálka, ČRo Grace à l´aide de son frère, Václav Neckář est revenu sur le devant de la scène, notamment avec la sortie de trois albums « Les Yeux des chevaux » (Oči koní) en 2005, « Les Bons temps » (Dobrý časy) en 2012 et « Entre les siens » (Mezi Svými) en 2014. La chanson titre « Půlnoční » du film Alois Nebel sorti sur grands écrans en 2011 a elle aussi récolté un grand succès. Du haut de ses 72 ans, Václav Neckář reste un des chanteurs préférés des Tchèques, mais aussi un des plus actifs. Il continue sans relâche de se produire avec Bacily ; à Prague ce sera le 28 septembre prochain au Théâtre de Celetná. Et avec quelque 7,6 millions d´albums vendus, Václav Neckář peut à juste titre être considéré comme une légende de la scène musicale.

11-09-2016