Augmentation des prix à la consommation de 0,7% en mai

09-06-2015

Les prix à la consommation ont connu une augmentation rapide de croissance de 0,7% soit la plus forte augmentation depuis octobre dernier. Par rapport au mois d’avril, les prix ont augmenté de 0,3%, notamment grâce à la hausse constante des carburants, mais aussi les plus prix plus élevés des pommes de terre, et celui des séjours thermaux. Des données publiées par l’Office tchèque des statistiques. A l’origine, les analystes tablaient sur une augmentation des prix de 0,6%.

Photo: Barbora KmentováPhoto: Barbora Kmentová Les données sur l’inflation en mai confirment, selon les analystes, que les menaces de déflation sur l’économie tchèque sont de l’ordre du passé. Toutefois, les économistes précisent que cela ne signifie pas que la Banque nationale tchèque (ČNB) doive revoir sa politique d’intervention monétaire. En effet, depuis l’automne 2013, la Banque procède à une dévaluation de la couronne tchèque, visant à la maintenir à un niveau d'environ 27 couronnes pour un euro.

Le prix des carburants augmente depuis trois mois. Les tarifs aux stations essences a connu une hausse de 2,2% par rapport au mois d’avril. Côté alimentaire, les pommes de terre, pour leur part, ont connu une augmentation des prix de 6,1%. Les consommateurs ont également dû mettre davantage la main au portefeuille pour le pain, la volaille, les œufs, les yaourts et les boissons non-alcoolisées. Les séjours thermaux, pour leur part, sont plus onéreux de 7,8%. Par contre, les vêtements et les tarifs de télécommunication ont baissé.

Les économistes s’accordent pour dire que malgré son augmentation, l’inflation restera relativement faible cette année, en-dessous de la barre d’1%. Elle ne devrait atteindre les 2% qu’à la fin de l’année prochaine.

09-06-2015