Chemins de fer : nouveaux horaires et sociétés privées sur des lignes locales

16-12-2019

Grands changements sur les rails tchèques ce week-end. En plus du traditionnel changement d’horaires, les transporteurs privés sont désormais présents sur des trajets locaux subventionnés par l’Etat et les régions.

« Plusieurs dizaines de trains en retard et certains même annulés » : la télévision publique tchèque faisait un bilan plus que mitigé de la première journée de nouveautés ce dimanche.

Depuis le 15 décembre, la société publique de chemins de fer České dráhy (ČD) n’a plus le monopole sur certaines lignes locales et environ 5% du transport de voyageurs a été attribué à des transporteurs privés.

Parmi ces sociétés, RegioJet n’a pas vraiment été à la hauteur dimanche, avec plusieurs trains annulés. « Nous nous excusons pour ce début pas trop réussi (…) et espérons être opérationnels le plus tôt possible », a indiqué dimanche soir le porte-parole de la firme aux trains jaunes.

Le transporteur Arriva (filiale de la Deutsche Bahn) a suscité la curiosité de certains voyageurs avec des locomotives vieilles d’un demi-siècle et des wagons pas tout jeunes non plus.

Plusieurs nouveautés sont à notées depuis dimanche, dont l’augmentation du nombre de trains entre Brno et Prague et une nouvelle ligne directe le week-end entre Prague et Wroclaw en Pologne, inaugurée par la société Leo Express.

A partir de mai prochain, Railjet devrait relier Graz à Berlin via Brno, ajoute le site idnes.cz, qui précise que désormais ČD offre la possibilité de payer son billet par carte bancaire au contrôleur.

Quelques complications pour les usagers sont entrainées par la privatisation de certaines lignes. Le site a2larm.cz prend l’exemple d’un trajet entre Rožnov pod Radhoštěm et Brno : « un billet suffisait jusqu’ici – désormais il faut un billet Arriva jusqu’à Valašské Meziříčí puis un billet ČD jusqu’à Hranice et enfin un billet RegioJet jusqu’à Brno ».

16-12-2019