Commission européenne : le PIB tchèque en baisse de 6,2% en 2020

07-05-2020

L'économie tchèque se contractera de 6,2% cette année en raison de la crise du coronavirus, selon les prévisions macroéconomiques du printemps de la Commission européenne (CE). La baisse de 6,2% est plus importante que lors de la crise financière de 2009, a indiqué la Commission dans les prévisions publiées mercredi.

Photo illustrative: Gerd Altmann/Pixabay, CC0Photo illustrative: Gerd Altmann/Pixabay, CC0 L'économie tchèque, orientée vers l'exportation, diminuera en raison d'une baisse de la production et d'une demande plus faible à l'étranger, selon les analystes de la CE.

Dans les prévisions d'avril, le ministère des Finances prévoyait une récession économique de 5,6% cette année.

La Banque centrale tchèque prévoit également une forte récession pour le reste de l'année en raison des effets de la pandémie. La ČNB publiera jeudi après-midi de nouvelles prévisions macroéconomiques.

Pour l'année prochaine, la CE prévoit une hausse du PIB tchèque de 5%, tandis que certains analystes à Prague prévoient que l'économie pourrait croître jusqu'à 9%.

« La fin de 2022 pourrait voir le retour aux niveaux économiques de la fin de 2019 », a déclaré l'analyste de Česká spořitelna Michal Skořepa à l’agence ČTK.

La CE a prévu une baisse du PIB pouvant atteindre 9% au deuxième trimestre de cette année, les trimestres suivants devant voir une amélioration modeste. Les effets persistants de la crise pourront toutefois être visibles dans certaines industries, par exemple les transports et le tourisme.

La force de la contraction économique dépendra de l'efficacité des plans de sauvetage du gouvernement en cours, a indiqué la Commission. Les dizaines de milliards de couronnes injectés dans les industries en difficulté vont entraîne une détérioration de l'état des finances publiques, a ajouté la CE.

07-05-2020