Crédit immobilier : nouvelle baisse du taux moyen à un niveau record

18-02-2015

Le taux d’intérêt moyen des prêts immobiliers en République tchèque a continué de baisser en janvier pour s’élever à 2,34%. Il s’agit du plancher le plus bas atteint depuis 2003 et que les données font l’objet d’un suivi en République tchèque. Les chiffres ont été communiqués ce mercredi par Fincentrum Hypoindexu.

Photo: Jiří NěměcPhoto: Jiří Něměc 2015 a débuté sur la même tendance que celle observée tout au long de l’année 2014 : les taux des crédits immobiliers ont encore baissé légèrement. En décembre dernier, le taux moyen s’était élevé à 2,37%, très loin donc du maximum de 5,82% en août 2008. La dernière fois que le taux moyen avait augmenté, c’était en janvier 2014.

Un an plus tard, un peu plus de 5 900 demandes de prêt (2 070 de moins qu’en janvier 2014) ont été déposées dans les banques du pays pour une somme totale de près de 10,3 milliards de couronnes (367 millions d’euros), un chiffre là aussi légèrement inférieur à celui de décembre dernier.

Selon les analystes, cette tendance à la baisse devrait se poursuivre dans les prochains mois, les banques ne s’attendant pas dans un proche avenir à un durcissement de la politique monétaire. Récemment, la Banque centrale tchèque a décidé de prolonger la période durant laquelle elle entend appliquer un régime d’intervention, et ce au moins jusqu’au second semestre 2016. Cette politique sous-entend une pression sur la réduction des taux d’intérêt à long terme. Ainsi, dans la lutte concurrentielle que se livrent les banques pour obtenir de nouveaux clients, les crédits immobiliers devraient encore baisser.

Ces faibles taux contribuent à la relance de la demande et de l’achat. Entre 60 et 80% des acheteurs financent leur nouveau logement à l’aide d’un emprunt. Par ailleurs, la part des appartements achetés comme investissement tend à augmenter également. 25% de l’ensemble des opérations immobilières sont ainsi réalisées à des fins spéculatives.

18-02-2015