De nombreuses municipalités entament l’année 2015 avec un budget provisoire

16-12-2014

Cette année encore, plusieurs municipalités tchèques commencent l’année 2015 avec un budget provisoire, c’est-à-dire avec un budget reconduit de l’année précédente. Certaines communes attendent les résultats des dépenses de 2014 pour tailler leurs nouveaux projets. Pour d’autres, il s’agit d’une forme de gestion de crise dans une situation d’endettement.

Photo: Khalil BaalbakiPhoto: Khalil Baalbaki Suite aux élections municipales d’octobre dernier, les communes tchèques, moraves et silésiennes ont pour la plupart constitué des coalitions qui gèreront le territoire ces cinq ans à venir. Les nouvelles (parfois anciennes) équipes ont dû adopter en cette fin d’année leur budget pour 2015. Certaines y sont arrivées à temps, comme la ville de Karviná, une ville minière en Silésie. La mairie de Karviná prévoit, en effet, un budget équilibré qui s’élève à 864 millions de couronnes, une somme arrondie à 1,3 milliard de couronnes en provenance des fonds européens (respectivement 31 millions et 41 millions d’euros).

D’autres communes s’apprêtent à entamer 2015 avec un budget provisoire, c’est-à-dire en reconduisant le budget de l’année précédente. Dans cette situation, seulement les dépenses obligatoires de la municipalité sont couvertes. D’autres investissements et projets doivent attendre la mise en place d’un budget régulier. Pour la commune de Trutnov dans le Nord-Est de la Bohême, il s’agit presque d’une habitude. Selon la porte-parole de la mairie, l’adoption du budget régulier est reportée au mois de mars pour que la ville puisse intégrer les données recueillies des analyses des dépenses publiques de l’année précédente.

La ville de Kladno, située à l’ouest de Prague, est dans une situation similaire sans pour autant s’en réjouir. L’endettement de la caisse municipale s’élève à 600 millions de couronnes (21,7 millions d’euros), résultat du crédit que la ville a contracté pour cofinancer des projets d’investissement. En 2015, elle envisage seulement l’achèvement des projets déjà entamés. Son budget régulier devrait être voté en mars 2015. Les villes de Rakovník et Příbram en Bohême centrale ont également déclaré qu’elles entameraient 2015 avec un budget provisoire.

16-12-2014