Grâce à ses exportations, la dernière brasserie publique Budějovický Budvar se porte bien

14-01-2015

La bière produite par Budějovický Budvar continue de gagner en popularité à l’étranger. Mardi, la brasserie de České Budějovice, dernière brasserie publique en République tchèque, a annoncé avoir vendu près de 1,5 millions d’hectolitres en 2014, le chiffre le plus important dans son histoire longue de 119 ans. Plus de la moitié (813 000 hectolitres) a été exportée, soit une hausse de 6% par rapport à 2013.

Photo: Budějovický BudvarPhoto: Budějovický Budvar Au final, grâce à ses exportations dans quelque soixante-dix pays du monde, le chiffre d’affaires de Budvar a augmenté de 7% pour s’élever à 2,3 milliards de couronnes (82 millions d’euros). Sans surprise, les marchés les plus importants sont l’Allemagne et la Slovaquie voisines. Mais la brasserie de Bohême du Sud exporte désormais ses produits également dans des pays comme la République du Congo, le Kenya ou la Thaïlande, et ne compte pas s’arrêter là, d’autant moins que durant la période de crise financière, entre 2008 et 2010, ce sont justement les exportations qui ont permis à la société de stabiliser la demande. Désormais, la brasserie prévoit d’augmenter ses capacités de production d’ici à 2016.

Budějovický Budvar n’est pas la seule brasserie tchèque à profiter de l’export. La consommation en République tchèque diminue : tandis qu’en 2009, elle s’élevait encore à 160 litres par personne et par an, elle n’est désormais plus que de 140 litres. Les Tchèques apprennent à boire plus de bière en bouteille au détriment de la bière en pression dans les cafés et restaurants. Une évolution de la consommation qui a contraint de nombreuses brasseries à réduire leur volume de production.

14-01-2015