Hausse de 140% du nombre d’échanges commerciaux franco-tchèques depuis 2004

09-12-2014

Partenaire depuis longue date de la République tchèque, la France est le cinquième investisseur du pays de façon continue. En 2013, 4,8% des exportations tchèques ont été destinées au marché français. Parmi les nouveaux pays ayant adhéré à l’Union européenne depuis 2004, la République tchèque est le deuxième partenaire commercial le plus important de la France.

Photo: Miloš TurekPhoto: Miloš Turek La Chambre de commerce franco-tchèque, qui vise à promouvoir et à favoriser le développement des échanges économiques entre les sociétés tchèques et françaises, enregistre un retour des intérêts français en Europe centrale. L’intérêt croissant de la part de la France à l’égard des marchés tchèques est dû non seulement pour la proximité géographique mais aussi pour la qualité et les prouesses techniques des entreprises tchèques.

Constantin Kinsky, le président de la Chambre de commerce franco-tchèque, perçoit un grand potentiel auprès des petites et moyennes entreprises, pour lesquelles a spécialement été créé un groupe de travail (MSP). Constantin Kinsky espère que davantage d’entrepreneurs tchèques puissent coopérer avec des partenaires français, afin de gagner conjointement des positions sur de nouveaux marchés, comme en Afrique francophone, zone à fort potentiel économique.

Près de 500 entreprises, employant 100 000 salariés français, sont implantées en République tchèque. Les grands groupes français, qui sont entrés sur le marché tchèque lors de la privatisation au début des années 1990, y sont actuellement installés de façon stable. Malgré la crise financière, la Chambre de commerce franco-tchèque accueille en son sein une nouvelle société toutes les quatre semaines en moyenne, et ce de façon régulière depuis sept ans.

En 2013, les importations françaises en République tchèque ont augmenté de 5% pour atteindre 3,39 milliards d’euros. En 2012 et 2013, les exportations tchèques vers la France se sont élevées à 5,56 milliards d’euros. Pour l’année 2013, la balance commerciale excédentaire favorable pour la République tchèque a été de 2,17 milliards d’euros.

L’un des investissements majeurs en République tchèque a été réalisé avec l’implantation de l’usine de production de voitures dans la ville de Kolin en 2005 par la société française PSA Peugeot - Citroën et la société japonaise Toyota pour la somme de 1,3 milliard d’euros. La société TPCA de Kolin se fait livrer 80% de ses pièces via des sous-traitants tchèques. Parmi les autres grands investisseurs figurent entre autres les sociétés telles que Vinci, Bouygues, Veolia, Sodexo, Alstom, Lafarge ou Bongrain.

Les produits tchèques les plus exportés vers la France sont les moyens de transport (un tiers des exportations), ainsi que des machines, des équipements, de l’électronique et de la technologie de l’information.

09-12-2014