La Banque centrale relève ses taux directeurs

01-02-2018

Comme prévu par les économistes, la Banque nationale tchèque (ČNB) a annoncé ce jeudi, à l'occasion d'une réunion de son Conseil bancaire, une nouvelle augmentation de ses taux directeurs. Le taux principal de la Banque centrale a augmenté de 0,25 point à 0,75 %, a fait savoir le porte-parole de la ČNB, Marek Zeman.

Photo illustrative: Barbora NěmcováPhoto illustrative: Barbora Němcová Il s'agit de la troisième hausse des taux directeurs de la Banque centrale depuis la fin de la politique de dévaluation de la couronne tchèque au printemps dernier. Le taux Lombard sera quant à lui relevé de 0,50 point à 1,50% et le taux d'escompte sera maintenu à son niveau actuel de 0,05%, a également annoncé la ČNB dans un communiqué. La Banque a précisé que les taux seront appliqués à partir de vendredi 2 février. « La Banque nationale réagit ainsi à la bonne forme de l’économie tchèque », a expliqué l’économiste de la Banque commerciale (KB) Viktor Zeisel.

La décision de l’institution monétaire a eu pour conséquence le renforcement de la devise tchèque vis-à-vis de l'euro. Jeudi en début d’après-midi, il fallait 25,22 couronnes pour obtenir un euro. La devise nationale tchèque n’a jamais été aussi forte depuis février 2013. Il y a un an, un euro s'échangeait contre environ 27 couronnes.

Les taux directeurs d’une banque centrale définissent les taux d’intérêts auxquels les banques commerciales peuvent se financer auprès d’elle. Il s’agit donc d’un outil qui permet indirectement d’impacter sur le niveau des crédits des entreprises et des particuliers et donc de réguler l’activité économique.

Pour les particuliers, la hausse des taux directeurs devrait avoir plusieurs conséquences. Les taux d’intérêts pour leurs emprunts, et notamment pour les crédits immobiliers, devraient connaître une augmentation mesurée et progressive. Le pouvoir d’achat des ménages pourrait quant à lui profiter de la nouvelle donne du fait du renforcement de la couronne.

01-02-2018