La République tchèque a le PIB par habitant le plus élevé des anciens pays communistes

22-06-2015

Le PIB par habitant en République tchèque s'élèvait l'an dernier à 84% de la moyenne européenne selon l'institut de statistiques européen Eurostat. A la seizième position du classement des Etats de l'UE, la Tchèquie, qui a doublé la Slovénie, se positionne devant tous les autres pays anciennement communistes.

La Radio tchèque, citant différents économistes, estime cependant que différents facteurs handicapent la République tchèque. Ainsi les investissements directs étrangers seraient trop peu élevés et la population vieillissante constituerait un problème. Aussi, alors que certains pays, tels que la Corée du Sud, la Suède ou les Etats-Unis, investissent jusqu'à 3% de leur PIB dans la recherche et le développement, Prague mobilise seulement entre 1 et 2% de son PIB dans ce domaine. Des données qui hypothèquent les capacités de la Tchéquie à évoluer dans le classement Eurostat à l'avenir.

Le niveau de vie en République tchèque peut également être appréhendé à travers l'accès au logement. Selon l'étude annuel de la société Deloitte, un Tchèque doit en moyenne travailler 7 ans pour devenir propriétaire. L'enquête se base sur un salaire mensuel moyen net de 27 100 couronnes (environ 1000 euros) et sur un prix moyen d'un appartement neuf évalué à 2,3 millions de couronnes (près de 85 000 euros).

En comparaison avec les pays de la région centre-européenne, le logement en République tchèque est relativement accessible, plus qu'en Pologne ou en Hongrie par exemple. En revanche, en Allemagne ou en Belgique, on doit travailler deux fois moins longtemps en moyenne pour pouvoir acquérir un appartement. Depuis l'an passé, les prix de l'immobilier augmentent en République tchèque, particulièrement à Prague et à Brno.

22-06-2015