La République tchèque veut attirer davantage d’investisseurs chinois

10-11-2015

A l’occasion du Forum d’investissement chinois qui se déroule au Château de Prague ce mardi, le premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka a présenté la République tchèque comme « la porte d’entrée de l’Union européenne » ouvertes aux potentiels investisseurs chinois. Après l’ouverture d’une ligne directe Prague-Pékin, il a annoncé une nouvelle liaison aérienne avec Shanghai prévue pour l’an prochain, ainsi que la signature prochaine d’un partenariat stratégique avec la Chine.

Bohuslav Sobotka, photo: ČTKBohuslav Sobotka, photo: ČTK Tout porte à croire que la République tchèque et la Chine semblent vivre une lune de miel économique et politique. De bonnes relations largement encouragées par le président tchèque Miloš Zeman qui en septembre dernier, était en voyage officiel à Pékin, pour la deuxième fois en un an à peine. Récemment, c’était le chef de la diplomatie chinoise qui était à Prague, une première depuis 14 ans. Et de nombreuses entreprises chinoises investissent en République tchèque, la dernière en date, étant le groupe BWI (Beijing West Industries) qui a entamé début septembre les travaux de construction de sa nouvelle usine de fabrication de suspensions et de freins de véhicules automobiles dans le Parc industriel de Cheb.

Le Forum d’investissement chinois qui se déroule pendant deux jours au Château de Prague vient prouver que la défense des droits de l’Homme, longtemps fer de lance de la diplomatie tchèque, a laissé la place au pragmatisme économique.

Le Premier ministre Bohuslav Sobotka a annoncé l’ouverture au printemps 2016 d’une ligne aérienne directe entre Prague et Shanghai, préparée en coopération avec le transporteur aérien chinois China Eastern, alors même qu’une ligne Prague-Pékin a été lancée en septembre. Il a également rappelé que lors de sa visite en Chine fin novembre, il allait négocier les termes du partenariat stratégique avec Pékin, dont la signature pourrait avoir lieu l’an prochain à Prague, lors de la visite prévue du président chinois dans la capitale tchèque.

Le chef du gouvernement tchèque a répété que la République tchèque avait des chances de devenir une base solide pour l’arrivée d’institutions financières chinoises sur le marché d’Europe centrale. D’après, lui, des institutions telles qu’ICBC, China Development Bank et China Construction Bank envisage, tout comme la Bank of China, de créer des filiales en République tchèque. Cette dernière ouvrira d’ailleurs sa première filiale à la fin de cette année à Prague.

Au cours de son voyage en Chine fin novembre, Bohuslav Sobotka doit également signer un accord permettant à la République tchèque de participer à l’initiative Nouvelle route de la soie, un projet de soutien des échanges commerciaux entre l’Europe et la Chine.

L’objectif principal du Forum d’investissement chinois est le développement de la coopération économique et le soutien aux investissements. 500 politiques et commerciaux chinois sont présents, et plus de 200 venus de divers pays d’Europe centrale. Au cours de ce forum pourraient être annoncés de nouveaux investissements chinois en République tchèque.

10-11-2015