La robotique industrielle, une réalité pour un nombre croissant d’entreprises en Tchéquie

22-01-2019

16 % des entreprises en République tchèque œuvrant dans le secteur secondaire exploitent la robotique industrielle. Parmi les grandes entreprises comptant plus de 250 employés, le taux grimpe même à 53 %, selon l’Office tchèque des statistiques.

Photo illustrative: Petr Kološ, ČRoPhoto illustrative: Petr Kološ, ČRo Sans surprise, c’est dans l’industrie automobile, qui est le moteur de l’économique tchèque, que la robotisation est la plus importante. 43 % des fabricants y ont recours. Derrière, les secteurs de la métallurgie ou de l’industrie du caoutchouc et du plastique présentent des taux tournant autour d’un tiers.

Toutefois, seuls 4 % des sociétés, essentiellement dans les domaines de l’industrie électronique et automobile, utilisaient l’impression tridimensionnelle (ou 3D), aussi appelée fabrication additive, qui désigne les procédés de fabrication par ajout de matière, le plus souvent assistés par ordinateur. L’informatique en nuage est une réalité pour un peu plus d’un quart des entreprises dans leur ensemble et pour près de la moitié des grandes entreprises, tandis que 8 % se consacrent à l’analyse des mégadonnées.

Autres chiffres marquants : en 2018, seuls deux entreprises sur cent ne possédaient pas d’accès à Internet. Un tiers disposaient d’une vitesse de connexion minimale de 30 Mbit/s. Cette part a doublé en l’espace d’un peu moins de trois ans. De même, 13 % avaient une vitesse de connexion supérieure à 100 Mbit/s, un chiffre supérieur de 5 points à la moyenne de l’ensemble des pays membres de l’Union européenne.

Enfin, la part des entreprises possédant un site web est passée de 56 % en 2002 à 83 % l’année dernière, soit là aussi un chiffre supérieur de six points à la moyenne européenne. Parmi elles, 19 % vendent leurs produits et leurs services en ligne.

22-01-2019