La société de vidéo par abonnement Netflix bientôt en République tchèque

23-02-2015

Critiqué pour sa politique agressive, notamment en matière d’optimisation fiscale, le leader mondial de la vidéo par abonnement, l’américain Netflix, devrait proposer ses services en République tchèque au plus tard dans le courant de l’année prochaine. Cliff Edwards, le directeur de la communication de cette société présentée par les médias tchèques comme une menace pour la télévision, s’est exprimé sur le sujet dans les colonnes du quotidien économique Hospodářské noviny.

Née en 1997 aux Etats-Unis, l’entreprise Netflix est devenue en géant de l’Internet en proposant à ses clients, quelque 60 millions de personnes aujourd’hui en Amérique et en Europe de l’Ouest, un large catalogue de films, de séries et d’émissions de télévision. Elle est également connue pour la production et la diffusion de plusieurs séries, dont certaines, comme House of Cards ou Orange Is the New Black, ont reçu un bon accueil critique.

En République tchèque, si l’on met de côté le piratage, le mastodonte ne devrait pas rencontrer beaucoup de concurrence, sinon la chaîne câblée HBO et le service de vidéo à la demande Horizon TV de la société UPC. Cette dernière dit voir d'un bon oeil l'arrivée d'un concurrent pour affûter sa connaissance du marché. La télévision Prima envisagerait également de lancer sa propre plate-forme.

Arrivé sur le marché français à l’automne de l’année dernière, Netflix y compte aujourd’hui plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs mais est critiqué pour son offre que certains jugent décevante, du fait notamment de la chronologie des médias particulier à la France. En Europe, Netflix profite également des fiscalités différentes entre les Etats. Basée d’abord au Luxembourg, l’entreprise a récemment déménagé son siège européen aux Pays-Bas, où le régime fiscal est avantageux.

23-02-2015