La société Tatra renoue avec ses livraisons en Inde

19-01-2015

Cette année, le constructeur automobile Tatra, originaire de la ville de Kopřivnice, située en Moravie Silésie, souhaite livrer en Inde 250 à 300 véhicules ou composants pour leur assemblage. C’est après deux ans d’absence que la société tchèque reprendrait la livraison de ses véhicules.

Photo: TatraPhoto: Tatra D’après les déclarations du président et directeur commercial de la société Tatra Trucks, Petr Rusek, la livraison des véhicules dépendrait encore de l’évolution des négociations bilatérales. Selon le porte-parole de la société automobile, Andrej Čírtek, le gouvernement indien a admis que les actuels propriétaires de la société Tatra Trucks n’ont rien en commun avec les anciens propriétaires, de la société Tatra a.s., ainsi qu’avec les pratiques de l’un des actionnaires de l’ancien propriétaire, qui avait par le passé représenté la société tchèque sur le marché indien.

A la fin de l’année 2014, les autorités du ministère indien de la Défense avaient invité la société automobile Tatra à une rapide reprise des négociations sur la coopération. Selon le porte-parole Andrej Čírtka, cela s’est produit après deux ans de pénibles négociations, menées par le directeur commercial de la société Tatra.

Le constructeur automobile Tatra a commencé à exporter ses véhicules à l’armée indienne dans les années 1980. Depuis, il a fourni en Inde plusieurs milliers de voitures. Mais en raison du scandale de corruption lié à l’entrepreneur Ravinder Kumar Rishi, le gouvernement indien avait imposé en 2012 un embargo sur les camions de la société Tatra.

Photo: Archives du Ministère de la DéfensePhoto: Archives du Ministère de la Défense Lors d’une conférence de presse de la semaine dernière, le ministre de la Défense Martin Stropnický (mouvement ANO) avait indiqué que les camions étaient extrêmement importants pour l’armée indienne. Selon ses déclarations, le gouvernement indien aurait reconsidérer les entrepreneurs de sa liste noire et aurait autorisé l’importation de pièces de rechange. Dans la mesure où l’armée indienne possède 7 000 véhicules Tatra, il ne s’agit pas, selon Martin Stropnický, d’une « chose insignifiante ».

La société Tatra est un fabricant traditionnel de camion et depuis 2013, c’est la société Tatra Trucks qui la possède. Les entrepreneurs tchèques Jaroslav Strnad et René Matery, ont fait l’acquisition de la société lors d’une vente aux enchères, où elle avait été placée en raison de ses dettes. L’année dernière la société Tatra Trucks a réalisé des ventes pour plus de 3,5 milliards de couronnes (127 millions d’euros) et a vendu près de 850 véhicules. En 2013, ses ventes se sont élevées à 2,6 milliards de couronnes (soit 94 millions d’euros) et le nombre de véhicules vendus à 722. La société mère emploie près de 850 personnes et dispose d’environ 500 employés au sein de ses filiales Taforge et Tafonco.

Rallye Dakar, Tatra de Martin Kolomý, photo: ČTKRallye Dakar, Tatra de Martin Kolomý, photo: ČTK Les camions Tatra se sont rendus célèbres dans le monde entier grâce aux nombreux succès dans les différentes compétitions de rallye, et en particulier dans le rallye le plus difficile, le Rallye Dakar, où ils avaient été présents la première fois en 1986. C’est notamment grâce au mérite du camionneur Karel Loprais, qui a remporté, de ses dix-neuf départs, la course à six reprises entre 1986-2006. Karel Loprais a notamment a été quatre fois deuxième, une fois troisième, une fois quatrième et une fois septième. C’est grâce à ce succès incontestable qu’il avait obtenu le surnom de Monsieur Dakar en 1994. Lors de l’édition du Rallye Dakar de cette année, son neveu Aleš Loprais a terminé quatrième au classement final.

19-01-2015