Le déficit du budget de l’Etat toujours à son niveau le plus bas depuis 2008

02-12-2015

Le déficit du budget de l’Etat à la fin de cette année devrait se situer entre 60 et 70 milliards de couronnes (2,2 et 2,6 milliards d’euros), soit un chiffre inférieur de 30 à 40 milliards aux 100 milliards (3,7 milliards d’euros) initialement prévus. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Finances, Andrej Babiš, mardi.

Photo: Archives de Radio PraguePhoto: Archives de Radio Prague Fin novembre, le montant du déficit s’élevait à 29,5 milliards de couronnes (près de 1,1 milliard d’euros), soit une augmentation de 400 millions de couronnes par rapport au mois d’octobre. Comme cela avait déjà été le cas les mois précédents, il s’agit du déficit le plus faible enregistré pour les onze premiers mois de l’année depuis 2008 et le début de la crise financière dans le monde. A titre de comparaison, en 2014 à la même époque, les finances publiques affichaient un déficit de l’ordre de 68,9 milliards de couronnes (2,55 milliards d’euros).

Pour expliquer la différence des résultats entre 2014 et 2015, les experts citent notamment la croissance des subventions en provenance de l’Union européenne (+2,1 milliards d’euros par rapport à 2014), la croissance économique (+4,5% au troisième trimestre par rapport à la même période en 2014) ou encore les rentrées fiscales. Selon eux, le montant du déficit fin décembre pourrait même se limiter à 50 milliards de couronnes (1,85 milliard d’euros).

Le déficit de la République tchèque est ainsi nettement inférieur au seuil de 3% de son produit intérieur brut (PIB), un des critères de convergence imposés par Bruxelles aux pays de la zone euro ou à ceux souhaitant y adhérer. Pour rappel, en 2014, avec un montant de près de 83 milliards de couronnes (3,1 milliards d’euros), le déficit du budget de l’Etat a constitué un ratio de 1,95% par rapport au PIB, soit une hausse par rapport à 2013, où ce ratio s’était élevé à 1,25%.

Inversement, le ratio de la dette publique tchèque par rapport au PIB a diminué en passant de 45,18% en 2013 à 42,75% en 2014. En juillet dernier, Eurostat avait indiqué que la République tchèque était le septième pays le moins endetté de l’UE. Pour 2016, le ministère prévoit une nouvelle réduction du déficit du budget de l’Etat. Celui-ci devrait s’élever à 70 milliards de couronnes (2,6 milliards d’euros), un chiffre équivalent à 1,2% du PIB.

02-12-2015