Le Fonds pour la cinématographie a soutenu huit nouveaux films

12-08-2019

15 millions de couronnes (environ 581 000 euros), telle est la somme accordée par le Fonds public pour la cinématographie (SFK) à la réalisation d'un nouveau film sur l’histoire controversée des frères Mašín.

Les frères Mašín, photo: Archives de Barbara Mašín / Don.Rumata, CC BY-SA 3.0Les frères Mašín, photo: Archives de Barbara Mašín / Don.Rumata, CC BY-SA 3.0 Le scénariste Marek Epstein et le réalisateur Tomáš Mašín (qui n’est pas membre de la famille en question) ont réussi à obtenir le soutien financier le plus important parmi tous les projets de films retenus en ce mois d'août par le Fonds pour la cinématographie.

L’histoire qu’ils ont décidé de porter à l’écran, celle des frères Ctirad et Josef Mašín, divise la société tchèque depuis plusieurs décennies. Dans la foulée de leur père, résistant torturé puis exécuté par les nazis, ils ont choisi de créer une organisation clandestine pour lutter contre le régime communiste instauré suite au Coup de Prague de 1948.

Après diverses opérations subversives, ils fuient à l’Ouest par Berlin, en 1953, les armes à la main, tuant plusieurs personnes sur leur passage, dont certaines victimes innocentes. Ainsi, jusqu’à aujourd’hui, les Tchèques sont divisés sur la manière de considérer les deux frères : comme des héros ou comme des assassins ?

Au total, le Fonds public pour la cinématographie a décidé d'accorder un soutien financier de l'ordre de 64 millions de couronnes, soit environ 2,47 millions d'euros, pour huit nouveaux films tchèques. Parmi eux, un nouveau projet de la réalisatrice Tereza Nvotová : intitulé « Světlonoc », son film se déroulera dans un petit village perdu dans les montagnes slovaques (10 millions de couronnes). Troisième soutien le plus important, de l’ordre de 8 millions de couronnes, va au projet de la scénariste et réalisatrice Beata Parkanová. Intitulé « Slovo », le film raconte un drame familial qui se passe entre 1968 et 1969.

Financé essentiellement par le ministère de la Culture, le Fonds public pour la cinématographie consacre chaque année 800 millions de couronnes (31 millions d’euros) aux aides financières aux productions étrangères et 182 millions (7 millions d’euros) au soutien aux nouveaux films tchèques.

12-08-2019