Le ministère de la Défense veut faire l'acquisition de nouveaux canons automoteurs français

04-06-2020

Le ministère tchèque de la Défense veut acheter de nouveaux canons automoteurs CAESAR à la société d'armement française Nexter, qui fabrique notamment les chars Leclerc. La facture pour ces 52 camions équipés d’un système d’artillerie (CAESAR) devrait s'élever à environ 6 milliards de couronnes, a annoncé le chef des armées, Lubomír Metnar (ANO).

Le canon automoteur CAESAR, photo: NexterLe canon automoteur CAESAR, photo: Nexter c/zbrane/delo_caesar_nexter Le ministère de la Défense a déjà contacté la société Nexter, choisie selon le ministre entre autres pour le coût des engins, mais aussi pour l'aspect technique : « Il s'est vite avéré que les canons automoteurs Caesar de la société française Nexter correspondaient le mieux aux quelques 80 paramètres techniques requis, » a-t-il précisé.

Des consultations devraient avoir lieu fin juin-début juillet pour une signature de contrat potentielle à la fin de l'année.

La modernisation de l'artillerie fait partie des grands projets de l'armée tchèque, et cela fait plusieurs années que celle-ci souhaite faire l'acquisition de canons qui correspondent davantage aux exigences de l'OTAN.

Désormais des négociations sur le prix final vont être entamées avec la société Nexter : cette acquisition devrait toutefois s'élever aux alentours de 6 milliards de couronnes soit 105 millions par canon. Les soldats devraient recevoir ces canons automoteurs CAESAR entre 2022 et 2026.

Ce n'est pas la première fois que le ministère de la Défense travaille avec la société Nexter. Il y a un an, il avait annoncé la signature d'un contrat important pour l’acquisition d’une soixantaine de véhicules blindés Titus, qui sont développés par la société tchèque Eldis en collaboration avec Nexter.

Le montant du contrat s’élèvait déjà à l'époque à plus de 6 milliards de couronnes tchèques, soit environ 240 millions d’euros. La livraison des véhicules est prévue pour 2022.

04-06-2020