Le nombre de microbrasseries tchèques se rapproche des 300

20-03-2015

Le nombre de microbrasseries a continué d’augmenter en République tchèque en 2014. Comme l’année précédente, une cinquantaine de nouvelles ont été ouvertes portant ainsi leur total actuel à quelque 270, soit six fois plus que les brasseries industrielles de grande et moyenne taille. Les chiffres ont été communiqués cette semaine par la Fédération des microbrasseries de Bohême et de Moravie (ČSM).

Photo: Barbora KmentováPhoto: Barbora Kmentová Phénomène encore relativement récent, le boom des microbrasseries (brasseries locales dont la production annuelle ne dépasse pas les 10 000 hectolitres) en République tchèque se poursuit donc. Leur nombre devrait dépasser la limite des 300 avant la fin de cette année. Toutefois, leur part sur le volume total de bière brassée dans le pays reste faible. Bien que leur production ait augmentée de près d’un tiers en 2014, celle-ci ne représente toujours que 1% du volume total (19,3 millions d’hectolitres en 2013, les chiffres pour 2014 n’ont pas encore été communiqués).

La popularité grandissante des microbrasseries s’explique d’abord essentiellement par un intérêt et une demande grandissants pour les produits régionaux et locaux, réaction à la production de masse et à la globalisation qui n’est cependant pas propre à la République tchèque. Les consommateurs tchèques, très conservateurs et très attachés à leur bière de type pils, découvrent ainsi et apprennent à apprécier différentes bières spéciales. Par ailleurs, toujours selon la ČSM, le lancement d’une microbrasserie constitue un bon investissement, la rentabilité étant estimée à quelque 10%.

Pour la première fois cette année, les grands groupes brasseurs et les microbrasseries devraient s’allier dans le but de faire la promotion de la bière tchèque lors de différentes campagnes et manifestations, alors que, jusqu’à présent, les grandes brasseries ne voyaient pas forcément d’un bon œil le développement des microbrasseries.

20-03-2015