Le nombre d’entreprises tchèques cachées dans des paradis fiscaux pour la première fois en baisse

14-10-2014

Les entreprises tchèques dont les propriétaires ont leur adresse dans un paradis fiscal est en pour la première en baisse selon la société « d’optimisation fiscale » Bisnode. Celle-ci considère que ce phénomène peut s’expliquer par une baisse des avantages que procure cette pratique visant à échapper, au moins partiellement, à l’impôt en République tchèque. Les pays où se cachent le plus souvent les entreprises tchèques restent les Pays-Bas, Chypre et les Seychelles.

Seychelles, photo: Hansueli Krapf, Wikimedia CC BY-SA 2.5Seychelles, photo: Hansueli Krapf, Wikimedia CC BY-SA 2.5 La baisse est cependant toute relative car valable seulement pour le troisième trimestre de cette année par rapport au précédent. Pour toute l’année, on recenserait 13 167 sociétés dont les propriétaires se cachent dans des paradis fiscaux, en hausse de 67 unités par rapport à l’année dernière.

Bisnode est une entreprise suédoise active en Europe centrale et qui se définit comme « spécialisée dans la fourniture de services de marketing direct, d'analyse de données, de gestion de clientèle et de gestion du risque crédit ». La branche tchèque de cette firme considère qu’il est parfois possible pour les entreprises tchèques d’échapper à l’impôt sur les bénéfices « jusqu’à 100% ».

Le pays « le plus en vogue » pour ces comportements de contournement de l’impôt est les Seychelles, dont la popularité auprès des entreprises tchèques ne se dément pas avec une centaine de nouvelles adresses depuis le début de l’année. Vient ensuite Chypre avec 66 nouveaux propriétaires cachés. Les Pays-Bas, populaires également, sont pourtant en perte de vitesse.

14-10-2014