Les employés de Škoda Auto veulent de meilleurs salaires et sont prêts à faire grève pour cela

19-03-2015

Les employés de l’usine du constructeur automobile Škoda Auto à Mladá Boleslav ont annoncé ce jeudi qu’ils étaient prêts à mener une série d’actions de protestation, dont la grève, pour obtenir de meilleurs salaires. Ces jours-ci ont lieu une négociation collective au sein de l’entreprise, qui a affiché des bénéfices record en 2014, mais la direction propose une augmentation de 2,6% quand les syndicats demandent une hausse de 6,5%.

Photo: Archives de Škoda AutoPhoto: Archives de Škoda Auto Avec un bénéfice net de 665 millions d’euros en 2014, en hausse de 46% par rapport à 2013, la société Škoda Auto a passé une bonne année, affichant des ventes record en Europe de l’Ouest et en Chine, où elle entend continuer à se développer. Le constructeur tchèque, qui appartient au groupe allemand Volkswagen AG, a pour la première fois franchi le seuil du million de véhicules vendus.

Les syndicats aimeraient que ces bons résultats profitent également aux employés de la marque automobile. Dans le cadre des discussions visant à établir une nouvelle convention collective qui doit prendre effet début avril, ils se sont déjà mis d’accord avec la direction sur une prime de 24 000 couronnes pour 2014 (880 euros). Cette même prime était de 16 000 couronnes (586 euros) l’année précédente.

Là où les négociations coincent, c’est sur la question des salaires. Le salaire moyen des ouvriers des usines Škoda Auto s’établit à l’heure actuelle à environ 34 000 couronnes (1244 euros). Si les prétentions salariales des employés sont entendues, ce salaire moyen pourrait passer à près de 36 000 couronnes (1317). L’autre sujet de discorde entre syndicats et direction concerne le régime qui organise les heures supplémentaires ou au contraire des journées où les salariés font mois d’heures de travail.

19-03-2015