Les PME, maillon relativement fort des exportations tchèques

17-06-2015

La part des petites et moyennes entreprises tchèques (sociétés employant moins de 250 salariés) qui exportent leur production y compris en dehors des frontières de l’Union européenne a fortement augmenté depuis 2012, passant de quelque 25 à 50 %. Par ailleurs, selon une enquête menée par l’Association des PME (AMSP), la moitié d’entre elles envisage de développer leurs ventes à l’étranger, leurs marchés cibles préférentiels étant les Etats-Unis et la Russie.

Photo: Stuart Miles / freedigitalphotosPhoto: Stuart Miles / freedigitalphotos Actuellement, 14 % des PME tchèques exportent déjà aux Etats-Unis, un marché pour lequel l’intérêt grandit essentiellement en raison de la forte valeur ajoutée. Toutefois, le territoire dominant reste très nettement celui des Etats membres de l’UE : en moyenne, 83 % du volume du chiffre d’affaires des PME à l’international sont réalisés sur le marché de l’UE, seuls 17 % l’étant dans les pays tiers. Selon le président directeur-général de l’AMSP, un des principaux enseignements de l’enquête est que pratiquement la moitié des PME exportatrices ont déjà essayé de vendre leur production et de générer du profit dans des pays hors UE.

Malgré la crise politique et les sanctions économiques qui la frappent, la Russie demeure un marché prioritaire pour les PME tchèques, au même titre que celui des pays composant la Communauté des Etats indépendants, qui regroupe neuf des quinze anciennes Républiques soviétiques. Le Proche-Orient et les pays asiatiques font l’objet d’un intérêt croissant également.

Les exportations représentent environ 45 % du chiffre d’affaires des PME. Par ailleurs, celles-ci représentent près de la moitié (48,4 % en 2014, contre 53,8 % en 2013) du chiffre d'affaires réalisé à l'international par la République tchèque.

17-06-2015