Les Tchèques délaissent les bars et consomment leur bière chez eux

21-02-2018

Plus grands buveurs de bière d'Europe, les Tchèques le sont et le restent, mais ils ont de plus en plus tendance à consommer ce breuvage ancestral en canette, délaissant du même coup la bière à la pression servie dans les lieux de convivialité traditionnels commes les « hospody », les brasseries locales. Une constation faite l'Union nationale des brasseries et malteries, dont se faisait l'écho, mardi, le site du quotidien économique Hospodářské noviny.

Photo illustrative: Archives de Radio PraguePhoto illustrative: Archives de Radio Prague Un nombre grandissant de consommateurs préfère boire leur bière à la maison plutôt que dans les pubs et les brasseries. Une tendance déjà sensible depuis plusieurs années, mais qui a augmenté depuis l'interdiction de fumer dans les bars et restaurants ainsi que depuis l'introduction du système électronique EET permettant de tracer le paiement de la TVA et donc de lutter plus efficacement contre la fraude fiscale.

Ainsi, la consommation de canettes de bière a augmenté de près de 50% l'an dernier, ce qui signifie dans les faits qu'une bière sur dix consommée est une canette. D'ailleurs, la brasserie Budějovický Budvar ne s'y est pas trompé et prévoit un gros investissement afin d'augmenter la capacité de son usine de production de canettes de bière.

Pour une des plus grandes brasseries du pays, Plzeňský Prazdroj, les canettes représentent à l'heure actuelle 10% de ses ventes. L'an dernier, elle a investi plus de 300 millions de couronnes dans des lignes de conditionnement de canettes. Elle a également investi la même somme dans la production de sa bière blonde Pilsner Urquell première classe qui est avant tout destinée à l'export, vers les pays d'Europe de l'Ouest et les marchés asiatiques.

La brasserie de Krušovice, propriété du groupe Heineken, prévoit également d'investir dans la production de canettes cette année, tandis que Staropramen a annoncé qu'il allait essentiellement investir dans l'export et la promotion des bars et pubs. La brasserie pragoise, qui gère une chaîne de restaurants nommée Potrefená Husa, prévoit d'augmenter la consommation de bière dans les bars en lançant des éditions limitées de bières spéciales qui ne seront accessibles qu'à la pression.

L'Union nationale des brasseries et malteries s'attend également à la poursuite du boom des micro-brasseries cette année. A l'heure actuelle, ces dernières représentent environ 2% de la production totale de bière et pourraient bien atteindre les 3% cette année, selon la direction de l'Union.

21-02-2018