Les vélos électriques ont la cote auprès des Tchèques

27-03-2019

En dépit de leur prix d’achat de départ, bien plus élevé qu’un vélo normal de base, les vélos électriques sont de plus en plus populaires en République tchèque. D’après le site iRozhlas.cz, leurs ventes ont augmenté de 30% l’an dernier, avec entre 50 et 60 000 vélos écoulés.

Photo illustrative: 2can, CC BY-SA 4.0 InternationalPhoto illustrative: 2can, CC BY-SA 4.0 International 30 000 couronnes (1 164 euros), c’est le prix d’achat de base d’un vélo électrique. Et pourtant de plus en plus de cyclistes tchèques choisissent d’investir dans ce moyen de déplacement et de loisir.

En cause, la flemme ? Pas nécessairement : faire du vélo est une activité prisée en Tchéquie, mais toute une génération d’amoureux de la petite reine vieillit et préfère investir dans un vélo électrique en raison des petits soucis de santé qui apparaissent avec l’âge.

Tomáš Molitor, le propriétaire d’un revendeur de cycles basé dans les Beskides, ces montagnes dans l’est du pays, explique ainsi pour le site iRozhlas.cz, que chez lui, les ventes de vélos classiques et de vélo électriques sont au même niveau : « Les vélos électriques sont très prisés des personnes âgées ou des gens qui viennent de subir une opération de la hanche ou du genou, » explique-t-il.

Avec une autonomie jusqu’à 100 kilomètres, les vélos électriques permettent aussi de faire des balades de longue distance.

Tandis qu’en République tchèque, le tourisme cycliste en vélo électrique en est à des débuts, ce n’est pas le cas dans d’autres pays du monde. « La plupart des marques étrangères commencent à avoir le problème inverse : elles vendent plus de vélos électriques que de vélos classiques, » explique un autre vendeur.

D’ailleurs les vélos électriques tchèques sont également exportés : rien que pour 2018, il s’en est vendu 105 000 hors des frontières du pays, pour une somme totale de 2,7 milliards de couronnes.

27-03-2019